Matières Premières Mines

Afrique de l’Ouest/Égypte : Endeavour et Centamin veulent examiner la faisabilité d’une fusion de leurs actifs

Endeavour Mining et Centamin ont conclu un accord pour réaliser des audits préalables de leurs actifs de manière réciproque afin de déterminer la faisabilité d’une fusion. L’accord a été signé lors d’une rencontre entre les PDG des deux sociétés, tenue à Perth (Australie) la semaine dernière.

« L’objectif de la diligence raisonnable serait de permettre aux deux sociétés de mieux comprendre leurs actifs respectifs, ce qui est essentiel pour déterminer si les termes financiers d’une transaction pourraient être convenus dans l’intérêt des actionnaires », a déclaré Endeavour ce lundi.

Ce nouveau développement représente un rebondissement dans l’affaire qui tient en haleine l’industrie aurifère depuis le début du mois. Pour rappel, Endeavour Mining a fait une offre publique de fusion de 1,89 milliard $ à Centamin, suite à plusieurs tentatives infructueuses de démarrage de négociations avec le Conseil d’administration. Centamin a rejeté l’offre, indiquant qu’elle sous-évalue son actif qui serait de plus grande valeur et moins risqué que ceux d’Endeavour.

Centamin opère sur la seule mine d’or en exploitation de l’Égypte, alors qu’Endeavour opère en Afrique de l’Ouest, notamment au Burkina et en Côte d’Ivoire.

 

Agence Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus