A la UneAfriqueBanque MondialeConjonctureCoopérationÉconomieGouvernanceInflationPauvreté

Togo : un programme de résilience soutenu par la Banque mondiale impacte plus de 260 000 personnes en 2023

Agence Ecofin – 261 501, c’est précisément le nombre de bénéficiaires directs de la mise en oeuvre au Togo au titre de l’année 2023, du Programme de Résilience du Système Alimentaire en Afrique de l’Ouest (FSRP), une initiative de portée sous-régionale soutenue par la Banque mondiale.

Au Togo, le Programme de Résilience du Système Alimentaire en Afrique de l’Ouest (FSRP-Togo), une initiative de portée sous-régionale soutenue par la Banque mondiale, enregistre plus de 260 000 bénéficiaires directs (261 501) suite à ses activités en 2023. Ceux-ci représentent des agriculteurs qui ont été touchés à travers des actifs ou des services agricoles, fournis par ce programme. Le pays affiche des chiffres plutôt positifs, comparés à une cible initiale de 100 000 pour cette année, informe Togo First.

A l’analyse, le Togo enregistre l’une des meilleures performances, en comparaison avec les résultats qu’affiche le programme dans d’autres pays comme le Burkina Faso où sur une attente de 200 000 bénéficiaires, le compteur affiche 254 000, le Mali où 327 706 personnes ont été directement impactées positivement contre 200 000 initialement prévues.

Si au Tchad, les données finales sur le nombre de bénéficiaires directs n’ont pas été communiquées, la coordination du projet tablait sur 240 000. Au Niger en revanche, les objectifs finaux pour le compte de l’année 2023 sont de loin en deçà des prévisions de depart.

En effet, seules 86 006 personnes ont directement bénéficié du programme contre une cible de 200 000.

Rappelons que le FSRP a pour objectif d’accroître la préparation à l’insécurité alimentaire et d’améliorer la résilience des acteurs du système alimentaire des paysages prioritaires et des chaînes de valeur dans les zones du programme. L’initiative porte sur trois domaines d’intervention : l’investissement dans l’agriculture climato-intelligente au niveau des exploitations et des paysages ; la promotion d’un environnement favorable au développement de la chaîne de valeur et au commerce intrarégional, et le renforcement de la capacité régionale à gérer les risques agricoles.

Au niveau sous-régional, le FSRP a enregistré en 2023, un total de 1,28 million de bénéficiaires directs, dont 37% de femmes, dans 7 pays où le programme est déployé, précise la même source.

L’initiative bénéficie d’un financement global de 570 millions de dollars, avec des financements additionnels dans certains pays.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus