A la UneAfriqueAgricultureBanque MondialeCommerceCroissanceDéveloppementÉconomieExportationsImportations

Perspectives économiques : la croissance mondiale devrait ralentir 2,1% en 2021 avec des risques financiers assombris

La croissance mondiale devrait tomber à 2,1 % en 2023. Le durcissement des conditions financières mondiales et la faiblesse de la demande extérieure pèseront sur l’activité des économies émergentes et en développement. Des tensions bancaires plus généralisées et un resserrement plus marqué des politiques monétaires constituent des risques baissiers.

Une coopération mondiale est nécessaire pour soutenir les réformes en matière de réglementation financière, atténuer le changement climatique et accorder un allègement de la dette. La crédibilité des banques centrales demeure essentielle pour assurer la stabilité macroéconomique. Les marges de manœuvre budgétaires peuvent être progressivement restaurées en améliorant l’efficacité des dépenses et en mobilisant davantage les recettes domestiques. Contrecarrer le ralentissement de la croissance potentielle nécessitera des réformes visant à favoriser l’accumulation de capital physique et humain, l’offre de travail, la productivité des services et le commerce.

Prévisions régionales

Les économies émergentes et en développement doivent faire face à de nombreuses turbulences. La croissance devrait s’accélérer en 2023 en Asie de l’Est et dans le Pacifique, ainsi qu’en Europe et en Asie centrale, soutenue par la réouverture de la Chine et les perspectives plus favorables de plusieurs grandes économies. En revanche, la croissance devrait fléchir dans toutes les autres régions, car la faiblesse de la demande extérieure, le resserrement des conditions financières mondiales et l’inflation élevée pèseront sur l’activité. L’année prochaine, la croissance devrait s’accélérer dans la plupart des régions à mesure que les vents contraires faibliront. Les risques de dégradation des perspectives de croissance pour toutes les régions incluent la possibilité d’une aggravation des tensions financières mondiales et d’une inflation domestique plus persistante. Les tensions géopolitiques, les conflits et les troubles sociaux, ainsi que les catastrophes naturelles découlant du changement climatique constituent également des risques baissiers.

Asie de l’Est et Pacifique : La croissance devrait atteindre 5,5 % en 2023, puis ralentir à 4,6 % en 2024. Pour en savoir plus, consulter la synthèse régionale (a).

Europe et Asie centrale : La croissance devrait légèrement augmenter pour atteindre 1,4 % en 2023, avant de grimper à 2,7 % en 2024. Pour en savoir plus, consulter la synthèse régionale (a).

Amérique latine et Caraïbes : La croissance devrait ralentir à 1,5 % en 2023 avant de remonter à 2 % en 2024. Pour en savoir plus, consulter la synthèse régionale (a).

Moyen-Orient et Afrique du Nord : La croissance devrait ralentir à 2,2 % en 2023 avant de remonter à 3,3 % en 2024. Pour en savoir plus, consulter la synthèse régionale.

Asie du Sud : La croissance devrait ralentir à 5,9 % en 2023, puis à 5,1 % en 2024. Pour en savoir plus, consulter la synthèse régionale (a).

Afrique subsaharienne : La croissance devrait se modérer pour s’établir à 3,2 % en 2023, puis remonter à 3,9 % en 2024. Pour en savoir plus, consulter la synthèse régionale.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus