A la UneAfriqueBanque MondialeCroissanceDéveloppementÉconomie

Economie : La Guinée fait son entrée dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire (Banque mondiale)

En pleine transition politique, la Guinée quitte la liste des pays à revenu faible. Premier producteur de bauxite en Afrique, Conakry a adopté depuis quelques années, un plan visant à lui faire intégrer d’ici 2040 la liste des pays émergents.

Longtemps classée parmi les pays à revenu faible, la Guinée vient d’être admise dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. C’est ce qui ressort de la publication des nouvelles données de la Banque mondiale sur la classification des pays selon le revenu national brut (RNB) par habitant.

Cette actualisation classe la Guinée parmi les pays ayant un RNB par habitant se situant entre 1 036 et 4 085 $, contre un intervalle de 4 086 à 12,615 $ pour les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Dans une note adressée aux autorités guinéennes le 1er juillet 2023, la Banque mondiale souligne que « le revenu par tête d’habitants de la Guinée est passé de 1 010 à 1 180 USD (nouveau classement 2022) ».

« Cet accroissement de revenu est le résultat des performances économiques enregistrées par la Guinée ces dernières années », précise l’institution de Bretton Woods.

Premier producteur africain de Bauxite, la Guinée a longtemps été citée parmi les pays frappés par la malédiction dite des matières premières, en raison du contraste entre le niveau de pauvreté de sa population et les ressources naturelles dont elle dispose. Sous l’ancien président Alpha Condé, le pays a adopté de nombreuses stratégies s’inscrivant dans le cadre de la Vision 2040 pour une Guinée émergente.

Porté à la magistrature suprême par un putsch depuis le 5 septembre 2021, le colonel Mamady Doumbouya a fait de la réparation de cette injustice sociale et économique l’une de ses priorités. Cependant de nombreux investisseurs espèrent un retour rapide à l’ordre constitutionnel pour garantir la stabilité de leurs activités dans le pays.

D’après les perspectives 2023 de la Banque africaine de développement, la croissance du PIB de la Guinée était estimée à 4,8 % en 2022, contre 4,4 % en 2021. Elle devrait atteindre 5,5 % en 2023 et 5,6 % en 2024, si l’environnement politique est assaini.

Notons qu’en plus de la Guinée, la Zambie, deuxième producteur africain de cuivre a elle aussi intégré la liste des pays à revenu intermédiaire.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus