A la UneAfriqueAgricultureBanque Mondiale

Bénin : la Banque mondiale octroie un prêt de 150 millions dollrs au profit du secteur agricole

Agence Ecofin – Au Bénin, le secteur agricole fournit près de 30 % du PIB et emploie plus de deux tiers de la population active. Les filières anacardes et ananas constituent l’une des principales sources de recettes agricoles du pays avec le coton, le karité et le soja.

La Banque mondiale vient d’approuver un prêt supplémentaire de 150 millions $, en soutien au Projet d’appui à la compétitivité des filières agricoles et à la diversification des exportations (PACOFIDE) mis en œuvre sur la période 2020-2026 au Bénin. L’annonce a été faite le 11 juin dans un communiqué publié sur le site de l’institution financière.

Ledit projet cible principalement les filières ananas, anacarde et les cultures maraîchères sur toute l’étendue du territoire national. L’enveloppe annoncée sera débloquée par l’Association internationale de développement (IDA) et servira concrètement à financer l’aménagement d’un périmètre irrigué de 3 000 hectares pour la production de riz et de cultures maraîchères, la réhabilitation de 34 000 hectares de plantations d’anacardiers et l’installation de 7 000 hectares de nouvelles plantations d’anacardiers.

« Dans le cas spécifique de la filière ananas, il est prévu la création d’une ferme-école et l’installation d’une unité industrielle de production de plants in vitro, d’une capacité annuelle de 13,5 millions de plants, en vue d’assurer l’approvisionnement local en matériel végétal sain », peut-on également lire dans le communiqué

D’après Nestor Coffi, responsable des opérations du groupe de la Banque mondiale pour le Bénin, cet appui financier contribuera à créer de nouvelles opportunités économiques et des moyens de subsistance plus inclusifs pour plus de 150 000 bénéficiaires du PACOFIDE.

Au Bénin, la noix de cajou est le deuxième produit agricole d’exportation après le coton générant des recettes évaluées à plus de 20,6 milliards Fcfa (34 millions $) en 2022, d’après les données de la Direction de la statistique agricole (DSA).

L’ananas est le premier produit horticole d’exportation du pays avec 240 millions Fcfa (395 700 $) de recettes générées au cours de la même année.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus