A la UneAfriqueCommerceDouanesÉconomieExportations

Transports : Exclu de l’AGOA, le Gabon ne peut jusqu’à nouvel ordre plus exporter certains produits vers les USA sans droit de douane

Agence Ecofin – L’AGOA est entrée en vigueur en 2000 pour 15 années, puis prorogée en 2015 pour 10 ans supplémentaires. Cette loi permet aux pays d’Afrique subsaharienne d’exporter plus de 6 400 produits sur le marché américain en franchise totale des droits de douane, sans limites de quota.

Le Gabon ne peut depuis début 2024 plus exporter vers les USA sans droit de douane. Le pays d’Afrique centrale a été exclu de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA – Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique, Ndlr.), un programme du gouvernement américain visant à faciliter les exportations africaines vers le pays de l’oncle Sam.

La raison évoquée par les États-Unis est « la difficulté du Gabon à satisfaire aux exigences décrites à l’article 506A (a) (1) de la Loi sur le commerce », informe Le Nouveau Gabon. Ledit article autorise notamment le président Joe Biden (photo) à décider de l’admissibilité ou non de certains pays d’Afrique subsaharienne au programme.

Les USA pointent plus précisément du doigt « l’incapacité […] du Gabon à faire des progrès continus en matière de protection du pluralisme politique et de l’État de droit ». Il s’agit en d’autres termes d’une sanction contre les autorités gabonaises en place depuis le coup d’État qui a renversé Ali Bongo Ondimba le 30 aout 2023. Les USA avaient déjà suspendu en octobre la quasi-totalité de leur aide au pays.

Chaque année, Washington actualise la liste des pays éligibles à l’AGOA, notamment en fonction de leur attachement à l’économie de marché, aux politiques de lutte contre la pauvreté et au respect de l’État de droit. Le dispositif tient également compte des avancées et reculs démocratiques des pays concernés. Ainsi, 3 autres pays africains ont également été récemment suspendus, à savoir le Niger, l’Ouganda et la République Centrafricaine.

Selon la dernière note conjoncturelle du ministère gabonais de l’Économie, les USA ne figurent toutefois pas dans le Top 10 des clients du pays, même s’ils en sont le 5ème fournisseur au terme du 3ème trimestre 2023. Les exportations vers les États-Unis sont quant à elles principalement constituées de minerais, scories et cendres (manganèse), de bois et produits du bois, de caoutchouc, et d’objets d’art et antiquités, et de combustibles fossiles.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus