A la Une Aéronautique Afrique Transports

Transports aériens : en restructuration, South African Airways ferme 13 lignes, dont Abidjan, Accra, Entebbe et Luanda

Fermer les routes peu ou non rentables : c’est la première mesure appliquée par Matuson & Associates pour le sauvetage de South African Airways. Dans un communiqué publié le jeudi 6 février 2020, la compagnie nationale sud-africaine annonce la fermeture de certaines de ses lignes à partir du 29 février.

Sur le plan international, SAA ne desservira plus Guangzhou et Hong Kong en Chine, Munich en Allemagne, et Sao Paulo au Brésil. Les itinéraires régionaux menant à Abidjan (Côte d’Ivoire) via Accra (Ghana), Entebbe (Ouganda), Ndola et Livingston (Zambie), Luanda (Angola), seront eux aussi fermés. Toutes les autres destinations intérieures, y compris Durban, East London et Port Elizabeth, ne seront plus exploitées par South African Airways.

Les prochaines mesures envisagées par le cabinet en charge de la restructuration de SAA sont les suppressions d’emplois. Pour l’instant, la structure ne précise pas le nombre de postes qui pourraient être supprimés. « Nous avons l’intention de restructurer l’entreprise de manière à conserver autant d’emplois que possible. Cependant, une réduction du nombre d’employés sera malheureusement nécessaire », confie Matuson & Associates.

Dans la foulée de toutes ces annonces, Airlink, la franchise de South African Airways, a décidé d’exploiter certaines des routes régionales abandonnées par celle-ci. La compagnie privée assurera des services reliant Johannesburg à Port Elizabeth, Entebbe, Ndola et Luanda après le 29 février 2020.

Pour rappel, le transporteur régional s’affranchira de SAA à partir du 11 juin 2020, et opèrera ses vols sous son propre code « 4Z ».

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus