A la Une Aéronautique Afrique Transports

Transport aérien : Sky Mali débute ses opérations commerciales avec l’ouverture de la ligne Bamako – Kayes

Au Mali, la nouvelle compagnie aérienne nationale prend son envol, ce jour, avec la ligne Bamako – Kayes opérée en Boeing 737-500. Sky Mali, détenue à 100% par des privés émiratis, vise un réseau domestique et régional solide avec une flotte de 5 avions. Une ouverture du capital est aussi envisagée.

C’est ce 29 septembre 2020 que Sky Mali débute ses opérations commerciales, après plusieurs mois de retard en raison de la pandémie de Covid-19. Pour son premier vol passagers, le nouveau transporteur national du Mali a ouvert une desserte entre Bamako et Kayes. La connexion sera opérée avec un Boeing 737-500, réceptionné en mars dernier.

Depuis sa base de l’aéroport international de Bamako, la compagnie détenue à 100% par des privés émiratis à travers Wing Investments, prévoit d’étendre son réseau vers les capitales régionales que sont Mopti, Gao et Tombouctou. En reliant les différentes villes septentrionales, Sky Mali veut surtout être un vecteur de paix face à l’insurrection des groupes djihadistes dans la région, depuis 2012.

Sky Mali ambitionne également de créer un réseau régional très attractif. « Nous ciblons les destinations d’Afrique centrale et de l’Ouest où la communauté malienne est importante à l’instar du Gabon, du Cameroun, du Congo, du Niger, du Ghana, du Sénégal et de la Mauritanie », explique El Hadj Baba Haïdara le directeur général. Hors d’Afrique, elle lorgne aussi Paris. « La plus forte communauté d’Africains en France est malienne », soutient-il. Cette ligne pourra être lancée d’ici un à deux ans.

Dans le cadre du renforcement de sa flotte, Sky Mali prévoit d’ajouter un second Boeing 737-500, un Embraer ERJ145 et deux turbopropulseurs de 60 places. Le capital de la structure sera à court terme ouvert à l’Etat malien, et éventuellement à d’autres investissements privés. « Ceci sera progressivement décidé en conseil d’administration », confie El Hadj Baba Haïdara, par ailleurs ex-député et ancien haut cadre d’Air Afrique.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus