A la Une Aéronautique Afrique Coronavirus Transports

Transport aérien du Cameroun : les premiers ratés dans la reprise des activités de Camair-Co

Rendez-vous manqué pour Camair-Co qui n’a pas décollé, conformément à ses promesses. La raison en serait le non-paiement, par le transporteur, de l’assurance qui couvre les passagers. La reprise est reportée au 16 octobre.

Après 8 mois de suspension, les activités de Camair-Co, la compagnie aérienne publique camerounaise, n’ont pas pu reprendre ce 12 octobre 2020, comme l’annonce l’entreprise publique par voie de réclame sur les réseaux sociaux, depuis une semaine, informe Investir au Cameroun. « Camair-Co n’est simplement pas prêt. Ceux qui avaient déjà acheté les billets ont eu droit, soit au remboursement, soit au report de leur voyage », a indiqué une source interne à l’entreprise. « Les vols du lundi 12 au jeudi 15 sont tous annulés. Reprise prévue vendredi 16 », précise une autre source.

Si une nouvelle date de reprise des activités est annoncée (le 16 octobre 2020), des informations filtrent très peu sur les motifs réels de ce nouveau report. Cependant, un message diffusé sur les réseaux sociaux dès le 11 octobre au soir, soit la veille de la reprise finalement manquée des activités, invoque le non-paiement par la compagnie, de l’assurance qui couvre les passagers.

Pour enfoncer le clou de l’impréparation de cette reprise des vols de la compagnie aérienne publique camerounaise, des sources internes à l’entreprise disent toujours n’avoir pas encore de nouvelles de tout ou partie des 65% des employés mis en congé technique depuis le 22 juin 2020, pour une durée de trois mois renouvelable. Ce contingent est majoritairement constitué du personnel d’escale, qui fait partie du dispositif d’exploitation de la compagnie.

Pour rappel, dans le cadre de la reprise de ses activités, qui s’annonce déjà pour le moins tumultueuse, Camair-Co ambitionne d’assurer, dans un premier temps, 42 vols hebdomadaires, pour desservir quatre capitales régionales sur les 10 que compte le Cameroun. Il s’agit de Yaoundé, la capitale politique ; Douala, la capitale économique ; Garoua, la capitale régionale du Nord ; et Maroua, la capitale de la région de l’Extrême-Nord.

En attendant la remise en état de la flotte en cours, ces vols seront tous effectués par un Boeing 737 avec un équipage ukrainien, loué par Camair-Co pour une durée de trois mois. L’aéronef est arrivé le 25 septembre 2020 à Douala.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus