A la Une Aéronautique Afrique Transports

Transport aérien : avec le Coronavirus les compagnies pourraient perdre 400 millions USD en 2020, selon l’IATA

Le coronavirus (Covid-19) s’est invité à l’ordre du jour de la 5e édition du sommet « Aviation Africa », qui a ouvert ses portes à Addis-Abeba en Éthiopie, ce mercredi 4 mars 2020.

Les compagnies africaines devraient collectivement perdre environ $400 millions en raison de cette épidémie, a révélé Raphael Kuuchi, le vice-président Afrique de l’Association internationale du transport aérien (IATA).

A l’échelle mondiale, les compagnies pourraient enregistrer une baisse de 4,3 % de la demande du secteur passagers pour l’ensemble de l’année.

Selon ce scénario, indique l’IATA, il y aurait des pertes de recettes de $29,3 milliards en 2020, dont $27,8 milliards chez les transporteurs aériens de la région Asie-Pacifique, les compagnies chinoises absorbant la grande partie des pertes ($12,8 milliards).

Ces estimations sont fondées sur un scénario selon lequel le Covid-19 aurait une courbe d’impact sur la demande en forme de V, comme c’était le cas pour le SRAS en 2003.

Cette courbe était caractérisée par une période de six mois de fort déclin de la demande, suivie par une période équivalente de reprise.

Prenant la parole à la cérémonie d’ouverture des travaux, Tewolde Gebremariam, le PDG d’Ethiopian Airlines (hôte de l’événement), s’est dit ravi que tant de compagnies aériennes soient conscientes de l’importance du sommet « Aviation Africa » et soient déterminées à y participer en dépit de l’épidémie.

« Le coronavirus est un grand défi, mais nous avons la capacité de le surmonter », a-t-il lâché.

Ethiopian Airlines est, en effet, l’une des rares compagnies au monde à maintenir ses vols vers la Chine, quoique certaines dessertes aient été réduites du fait de la faible demande.

Le sommet « Aviation Africa », ouvert par Dagmawit Moges, la ministre éthiopienne des Transports, tablera pendant deux jours sur  les défis et opportunités de l’aviation africaine. Plus de 600 délégués des compagnies aériennes et acteurs du secteur, venus de 32 pays, y prennent part.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus