A la UneAfriqueCroissanceÉconomieFinancesFinances publiquesFiscalitéInnovationsTechnologieTransformation digitale

Togo : 368 milliards FCFA des recettes fiscales au 1er Semestre 2023, une dynamique soutenue par la modernisation et la digitalisation

S’inscrivant dans la continuité du dynamisme observé au premier trimestre, l’Office Togolais des Recettes (OTR) a renforcé ses efforts en matière de recouvrement des impôts et taxes tout au long de la première moitié de l’année 2023. Au cours de ce premier semestre, les recettes fiscales mobilisées ont atteint 368 milliards FCFA, enregistrant une croissance de 5,8% en comparaison avec les 348 milliards FCFA du semestre correspondant en 2022.

Alors que ce niveau de performance correspond à 48,1% des prévisions annuelles, en ligne avec l’ambition de mobiliser 912 milliards FCFA au cours de l’année, la progression s’inscrit dans un contexte d’efforts soutenus du gouvernement pour renforcer le système fiscal.

Dans la répartition des recettes, 200 milliards FCFA ont été générés par le commissariat des impôts. Le commissariat des douanes et droits indirects, quant à lui, a connu une croissance à deux chiffres dans la mobilisation (+10,4%), passant de 152 milliards FCFA à 168 milliards FCFA,

Les principales sources de revenus sont les taxes sur le chiffre d’affaires, c’est-à-dire la TVA et la TAF, combinées aux TVA perçues sur les importations de biens pour un montant cumulé de 116 milliards FCFA). Elles sont suivies des droits de douanes (61 milliards FCFA) et des impôts sur les sociétés (59 milliards FCFA).

Cette hausse s’explique en partie par les initiatives gouvernementales visant à accélérer la dématérialisation, la digitalisation des services fiscaux et la modernisation des méthodes de collecte des impôts et taxes. Ces efforts sont soutenus par une croissance économique solide, reflet de l’élan dynamique constaté durant une première moitié de l’année. La performance fiscale est davantage facilitée par l’adoption d’un nouveau code fiscal en 2018 et par la mise en œuvre de mesures incitatives visant les investissements privés et la création de nouvelles entreprises, avec la cellule climat des affaires. Des initiatives menées par le gouvernement, visant à stimuler et favoriser l’éclosion d’une économie en pleine expansion.

Cependant, malgré ces avancées, le Togo doit encore relever plusieurs défis. Le taux de pression fiscale, demeurant en dessous de la norme régionale de 20%, indique un potentiel fiscal encore inexploité. Conscient de cette marge de manœuvre, le gouvernement s’est engagé à continuer de déployer des efforts pour élargir l’assiette fiscale et amplifier la digitalisation de l’économie. Selon la stratégie de mobilisation de recettes élaborée pour la période 2023-2025, l’objectif est de faire progresser le taux de pression fiscale de 13,6% en 2021 à 15% d’ici à 2025.

republiquetogolaise.com

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus