A la Une Afrique Développement Informatique Sénégal Technologie

Sénégal : N+ONE investit dans la construction de trois centres de données interconnectés

L’explosion des données suscitée par l’avancée de la numérisation au Sénégal a fait du haut débit et des services cloud une nécessité. De grands groupes technologiques y voient des opportunités d’affaires. Une rude concurrence couve dans le segment des centres de données.

La société N+ONE Datacenters, spécialisée dans la fourniture de services cloud, l’hébergement de données et l’infogérance de systèmes d’information, a annoncé le vendredi 2 avril la construction de trois centres de données interconnectés dans le Parc des technologies numériques du Sénégal. Le projet parrainé par le ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications, est le fruit d’une collaboration avec la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ).

Papa Amadou Sarr, le patron de la DER/FJ, a expliqué que ce « partenariat avec N+ONE s’inscrit dans la vision de la DER/FJ qui a comme objectif la mobilisation efficiente des ressources pour développer des services customisés pour les entrepreneurs digitaux et contribuer à rendre l’écosystème favorable à l’émergence de champions nationaux et régionaux ».

Au Sénégal, le processus de numérisation progressive de l’administration publique et des entreprises privées, engagé depuis une quinzaine d’années, a suscité au fil des ans une croissance de la demande en haut débit et en cloud. Ces services devenus incontournables pour l’efficacité opérationnelle représentent aujourd’hui des opportunités d’affaires conséquentes au Sénégal. N+ONE qui est dans une stratégie d’expansion continentale veut profiter de ces opportunités pour entrer en Afrique de l’Ouest.

Les centres de données accompagneront le Sénégal dans l’amélioration de la connectivité à travers de nouvelles infrastructures et la capacitation des entreprises dans leurs démarches de digitalisation, en plus d’attirer des opérateurs cloud internationaux. Le ministre des Télécoms Yankhoba Diatara a souligné que cette « coopération sud-sud, dans un contexte où l’Afrique connaît une croissance considérable du numérique, est une opportunité sur laquelle nous allons capitaliser » pour faire du Sénégal un hub technologique régional et continental.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus