A la UneAfriqueÉconomieFinancesFiscalitéSénégal

Sénégal-Mobilisation des recettes : La DGID collecte 2050 milliards FCFA sur 2360 en 2023

Pour l’année 2023 qui tire à sa fin, la Direction des impôts et domaines a fait un point sur la mobilisation des recettes.

’’Dans le cadre du budget –programme, la DGID est responsable du programme mobilisation des recettes et gestion du foncier. En parlant du premier point, mobilisation des recettes, nous sommes à un niveau de recouvrement qui est satisfaisant puisque nous avons plus de 85% de l’objectif.

Actuellement, on tend vers la fin de l’année, il faut assurer une mobilisation exceptionnelle des recettes et en amont assurer un élargissement de l’assiette fiscale. On avait une cible de l’élargissement de l’assiette fiscale avec plus de 25 000 nouveaux contribuables qui vont été recrutés et intégrés dans notre banque de données. Cette cible est presque atteinte et d’ici la fin de l’année, on sera au rendez-vous.’’ Propos du Directeur général des Impôts et Domaines, Abdoulaye Diagne.

Il a rappelé l’objectif de la DGID cette année, qui était de mobiliser plus 2360 milliards de francs CFA. A l’en croire, sur les recettes brutes collectées, le DG avoue être actuellement à plus de 2000 milliards de francs, presque 2050 milliards de francs Cfa.

Sur l’année 2024, la DGID a fait part d’un défi à relever avec la projection de l’Etat d’un taux de croissance de 9, 2% et en termes de mobilisation des recettes, il doit suivre avec ses équipes pour atteindre l’objet de plus de 2900 milliards de francs de recettes. Sur ce, le Dgid a rappelé les balises, une très organisation, une grande efficacité dans la qualité du service rendu à l’usager.

Il a insisté sur un fait de ne pas perdre de vie un aspect important l’aspect déclaratif de l’impôt.

Selon lui, ’à chaque fois, qu’il est question de recouvrer les recettes, l’accent est mis sur l’aspect déclaratif c’est-à-dire comment faire de sorte que le contribuable soit mieux conscientisé par rapport à ses obligations de déclarations de paiement avant de penser à l’autre versant étant de l’aspect sanction, pendant de cette déclaration. Cela demande des ruptures fondamentales. Sur les attaques faites aux agents des impôts et domaines, son intention est de ne se pas laver à grande eau car selon ses propos, le Dgid tient à son excellente réputation.

Cependant, il a fait la part de discours pouvant semer la confusion. Il soutient avoir une approche positive des choses au lieu d’entrer dans des polémiques avec qui que ce soit. Abdoulaye Diagne a insisté sur le poids de la Dgid, Responsable du programme de mobilisation des recettes et de gestion du foncier, mais aussi responsable de la mobilisation des recettes propres et responsable des domaines privés de l’Etat

Avec Sud Quotidien

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus