A la Une Infrastructures Routes Sénégal Transports

Sénégal : Mansour Faye évoque pertinence d’évaluer les résultats des fonds d’entretien routier

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, a souligné lundi, à Dakar, la pertinence de s’arrêter pour évaluer les résultats des fonds d’entretien routiers plus de trente ans, après leur entrée en fonction.

’’Aujourd’hui, après plus de trente ans d’entrée en fonction des premières générations des fonds d’entretien routier, il me paraît pertinent de s’arrêter pour évaluer les résultats afin de renforcer les acquis et lisser les contre-performances’’, a-t-il déclaré.

M. Faye intervenait, lors de la cérémonie d’ouverture de la 19ème assemblée générale de l’Association des fonds d’entretien routier africains (AFERA), en présence de son président et de plusieurs autres participants.

Selon lui, cet exercice d’analyse stratégique voire d’auto-critique, n’est certes pas aisé, mais il lui semble indispensable.

’’Il est urgent que nos administrations, nos cadres et nos experts dans le secteur discutent en profondeur de l’entretien routier’’, a-t-il ajouté.

Il a noté que plus les routes sont construites, plus il y aura le besoin de ressources pour les préserver et de les entretenir.

’’Ainsi, la durabilité des fonds d’entretien routier ne soulève aucun doute à mon avis. Parce que les problèmes qu’ils doivent résoudre sont durables et s’accentuent inévitablement dans le temps en raison du progrès que nous connaissons en matière de construction routière’’, a-t-il poursuivi.

’’Pour sauvegarder les routes, sauvegardons nos fonds d’entretiens’’, a pour sa part, indiqué, le secrétaire général de l’association des gestionnaires et partenaires africains, Anatole Kouzombe.

Il a par ailleurs partagé, quelques réflexions susceptibles de pérenniser le financement du fonds d’entretien routier sur le continent, notamment, le renforcement du plan institutionnel de ces derniers.

Il a également évoqué la nécessité d’augmenter leur visibilité et leur impact sur la sauvegarde des réseaux routiers, aussi bien qu’au niveau des grands axes routiers que des pistes roulables.

’’Il faut rechercher les financements innovants et diversifiés les ressources à travers notamment, le péage, par l’harmonisation des critères de poste et stratégie tarifaire à travers nos institutions sous-régionales’’, a-t-il expliqué.

APS

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus