A la Une Elevage Sénégal

Sénégal : Macky Sall préside à Dahra la Journée nationale de l’élevage

Le chef de l’Etat est arrivé, samedi, aux environs de 12h30 mn à Dahra, dans le département de Linguère (centre-nord), où il doit présider la 7e édition de la Journée nationale de l’élevage axée sur le thème ’’L’entrepreneuriat et les investissements pour un élevage moderne et durable’’.
Le président Macky Sall a été accueilli par une foule immense massée aux alentours de l’hippodrome de Dahra où un vaste chapiteau à été aménagé pour les besoins de la cérémonie officielle

Accompagné d’une forte délégation, il a déjà visité les stands d’exposition de la foire au bétail.

Cette journée, instituée par décret présidentiel, est consécutive à la rencontre entre le président de la République et les éleveurs, au ranch de Dolly, dans le département de Linguère, le 26 novembre 2013.
’’En prélude de cette fête de l’élevage, deux journées scientifiques ont été organisées à l’occasion d’un forum qui s’est tenu les 18 et 19 novembre 2021, pour permettre aux participants de réfléchir sur les opportunités d’investissements dans le secteur de l’élevage’’, selon un document transmis à l’APS.
La même source souligne qu’une déclaration basée sur les conclusions et recommandations de ces deux journées scientifiques sera proposée au chef de l’Etat, à l’occasion de la cérémonie officielle.
Le document rappelle que ’’la Journée nationale de l’élevage est un moment fort d’échanges et de réflexions sur les opportunités et contraintes du secteur, pour trouver les meilleures stratégies de doper la productivité, l’employabilité et la compétitivité de l’élevage, au bénéfice des pasteurs, des agropasteurs et des autres acteurs des productions animales’’.
En effet, la satisfaction des besoins en protéines animales de la population sénégalaise, en pleine croissance, dans un contexte d’urbanisation galopante et de péjoration climatique, passe par l’augmentation de la production de viande, de lait et d’œufs, lit-on dans le communiqué.
Au total, 3 050 414 têtes de bétail ont été répertoriées au niveau régional en 2019, selon le service de l’élevage.
La région de Louga concentrait 17% du cheptel bovin national et 20% de celui des petits ruminants durant la même année.
(APS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus