A la UneAfriqueBusiness SchoolÉconomieFinancesSénégal

Sénégal : la Finance Islamique désormais dans les programmes de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar

C’est une première historique et une avancée majeure… Le PROMISE introduit la Finance Islamique dans les programmes de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. La signature de la convention entre le PROMISE et l’UCAD a lieu ce jeudi dans la Salle de réunion du cabinet du vice- Recteur, UCAD III – Camp Claudel,  à partir de 16 heures.

La signature de la convention marque un moment historique alors que le Programme de Développement de la Microfinance Islamique au Sénégal (PROMISE) et l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Non seulement elle vise à promouvoir la microfinance islamique. Mais aussi elle aide à former une nouvelle génération d’entrepreneurs éthiques et prospères.

Un communiqué reçu indique que la cérémonie de signature de cette convention se veut un événement déterminant dans la mise en œuvre des missions du PROMISE en ce qu’elle  rassemble d’éminentes personnalités de la finance islamique et de l’enseignement supérieur.

 

L’événement est honoré de la présence de Madame Aminata Diao Balde, nouveau Coordonnateur National du PROMISE, qui ne cesse à la suite de sa récente nomination  à la tête de la structure d’exprimer sa gratitude envers le Président Macky Sall pour son engagement en faveur de l’autonomisation des jeunes et de l’entrepreneuriat au Sénégal.

Le Programme de Développement de la Microfinance Islamique au Sénégal (PROMISE) est une initiative qui vise à promouvoir la microfinance islamique et à former une nouvelle génération d’entrepreneurs éthiques et prospères au Sénégal. Le PROMISE est soutenu par la Banque Islamique de Développement (BID) et s’engage à favoriser l’inclusion financière et à stimuler la croissance économique à travers une approche basée sur les principes de justice sociale, de solidarité et de partage des risques.

La microfinance islamique est un puissant outil d’inclusion financière et de développement économique, basé sur les principes de justice sociale, de solidarité et de partage des risques. Le PROMISE, soutenu par la Banque Islamique de Développement (BID), a choisi de mettre en avant la formation et l’appropriation de la microfinance islamique par la jeunesse sénégalaise.

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) est une institution d’enseignement supérieur prestigieuse située à Dakar, au Sénégal. Fondée en 1957, l’UCAD joue un rôle essentiel dans le développement académique et intellectuel du pays. Elle accueille des milliers d’étudiants et propose une large gamme de programmes d’études dans divers domaines.

En collaborant avec l’UCAD, une institution d’enseignement supérieur prestigieuse, le PROMISE renforce son engagement envers la jeunesse sénégalaise et sa capacité à saisir les opportunités économiques à venir.

Par cette signature, nous dit-on, Madame Aminata Diao Balde entend encourager les étudiants à considérer la microfinance islamique comme un outil de transformation personnelle et de contribution positive à la société sénégalaise. Pour elle, les étudiants représentent l’avenir du pays et que leur énergie, leur créativité et leur désir de réussir sont les moteurs du développement économique et social du Sénégal.

La signature de cette convention témoigne ainsi de la volonté commune du PROMISE et de l’UCAD de tracer une nouvelle voie pour l’avenir du Sénégal. Les défis à venir sont nombreux, mais la collaboration, la créativité et la détermination seront les clés pour les surmonter. Ensemble, le PROMISE et l’UCAD construiront un Sénégal prospère, inclusif et éthique.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus