A la UneAfriqueDéveloppementInfrastructuresRoutes

Sénégal-Infrastructures : Plus de 22 milliards investis pour désenclaver le département de Maleme Hoddar

Le Ministre des Infrastructures, transports terrestres et du désenclavement Mansour Faye a procédé, le jeudi 12 Juillet, au lancement des travaux d’aménagement et renforcement du réseau routier dans le département de Malème Hoddar

Sur financement de l’État du Sénégal, du Fonds d’entretien routier autonome (Fera), du MUFG et de l’UKEF pour un montant de 8 Milliards 353 millions 022 392 FCFA concernent le tronçon Malème Hoddar/Delbi/Hamdalai et 13, 9 autres milliards pour la bretelle Delbi/ Darou Salama 2, ce projet qui sera piloté par Âgeroute contribuera à l’élargissement du réseau routier local tout en garantissant un meilleur accès des populations aux zones de production et autres services essentiels de base.

De manière factuelle, il va aussi permettre aux producteurs de la zone d’accéder aux marchés et corriger le déséquilibre qui existe à Malème Hoddar, le seul département de la région de Kaffrine qui est resté, pendant tous les 63 ans ayant précédé l’indépendance, sans se munir d’un seul kilomètre de route bitumée.

Il faut cependant ajouter qu’en marge de ce Programme spécial de désenclavement (PSD), le Ministre Mansour Faye a aussi officialisé le démarrage des travaux du projet d’amélioration de la connectivité dans les zones de production agricole du centre (PCZA). Ceci, pour réaliser des infrastructures de transport durables afin de soutenir les économies rurales et urbaines. Une initiative qui consiste à mettre en place tout un système de logistique et de transport adéquat pour faciliter le transport des produits agricoles vers les centres de consommation et d’échanges.

Ce projet comme annoncé par le Ministre des Infrastructures, transports terrestres et du désenclavement s’articule autour de plusieurs composantes qui ont pour objectif commun le développement dans tous ses sens. Il est financé par l’État du Sénégal et la Banque mondiale pour un montant de 319 millions de dollars.

Outre les infrastructures de transport et autres logistiques qu’il engendre, le projet consiste aussi à aménager des infrastructures de l’éducation, la santé, de l’agriculture, l’élevage entre autres.

Sud Quotidien

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus