A la UneAfriqueAgricultureÉconomieSénégal

Sénégal-Horticulture : Une production de 85 mille tonnes de pomme de terre attendue à Mban

APS – Une production de 85 mille tonnes de pomme de terre, soit environ 58% de la production nationale, proviendra de la zone de Mbane (Saint-Louis -nord), plus précisément de  la ferme agricole de Swami Agri, a indiqué le directeur de l’horticulture (DHORT), Macoumba Diouf.

‘’Parlant de la production destinée à la consommation, nous sommes  très confortables. Et ce qu’on a vu ici, nous permet d’être particulièrement rassurés encore une fois cette année. Sur l’objectif de 145 mille tonnes qui était fixé pour cette campagne, on aura ici 85 mille tonnes’’, a-t-il salué.

  1. Diouf s’entretenait mercredi après-midi avec des journalistes en marge d’une visite des parcelles de production de pomme de terre de la ferme de la société Swami Agri, un acteur majeur du sous-secteur horticole au Sénégal.

‘’Un taux de 58% de la production nationale de pomme de terre cette année proviendra de ce site et les chambres froides pour les garder sont disponibles. Cela veut dire qu’on est sécurisé’’, a-t-il ajouté.

Il a indiqué que de 2013 à aujourd’hui, le Sénégal est passé d’une dépendance totale vis-à-vis de l’étranger à une production presque suffisante pour la filière pomme de terre.

”Nous sommes  passés d’une production de quasiment 10 à 12 mille tonnes en 2013 à 140 mille tonnes pour la pomme de terre. Une dépendance totale de l’étranger jusqu’à ce qu’on puisse produire suffisamment pour le marché’’, s’est-il réjoui.

Macoumba Diouf a salué ‘’une vision éclairée’’ du président Macky Sall à travers le Plan Sénégal émergent (PSE) qui, selon lui, a fait du secteur agricole un moteur de développement économique et social.

N’eussent été les difficultés de conservation, dit-il, ‘’on ne devrait plus importer une seule pomme de terre parce que la production [140000] tonnes dépasse les besoins qui tournent autour de 95 mille à 100 mille tonnes (…)”..

Le vice-président de l’Association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN), Momath Cissé, a magnifié cette production locale qui va permettre au consommateur de ne pas toujours dépendre de l’extérieur.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus