A la UneAfriqueÉconomieFinancementInvestissementsSénégal

Sénégal-Finance : Une ligne de garantie d’investissements de 50 millions de FCFA du Fongip aux groupements féminins de Mont-Rolland

APS – L’Administratrice générale du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), Néné Fatoumata Tall, a remis, dimanche, une ligne de garantie d’investissements d’un montant de 50 millions de francs CFA aux groupements de femmes de la commune de Mont-Rolland (Thiès, Ouest).

“Nous célébrons un moment important de notre engagement envers l’autonomisation économique de femmes entrepreneures”, a dit Néné Fatoumata Tall, lors de la cérémonie de remise de ligne de garantie.

Selon elle, cette intervention s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme emploi, transformation économique et relance et terres, financé par la Banque mondiale.

Il s’agit, a-t-elle expliqué, d’une action “en parfaite cohérence avec les missions assignées au Fongip par le président Macky Sall”.

Le Fongip est un instrument de soutien à la politique de l’État du Sénégal visant à faciliter l’accès au crédit et à promouvoir l’entrepreneuriat féminin et l’emploi des jeunes, a encore relevé Néné Fatoumata Tall.

Selon elle, “cette remarquable trouvaille vise à offrir un filet de sécurité financier, une protection contre les risques, une égalité des chances et une participation économique à tous les segments de la société”.

Ce mécanisme de garantie de portefeuille représente, a dit la responsable du Fongip, une “étape cruciale dans (l’effort de l’Etat) pour soutenir et promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes”.

L’ancienne ministre de la Jeunesse note que ce dispositif vise à lever les obstacles financiers auxquels sont confrontées les femmes entrepreneures à la recherche de crédit pour développer leurs entreprises.

Pour elle, en garantissant une partie des risques associés aux prêts accordés aux  groupements féminins, le Fongip ouvre “de nouvelles possibilités“, en encourageant l’innovation, la croissance et la création d’emplois.

Le Fongip a octroyé, depuis 2014 , 35,7 milliards de FCFA de garanties accordées aux banques et plus 12,7 milliards de prêts de refinancement aux systèmes de  financement  décentralisés (SFD), a noté la patronne du Fongip.

Ces concours ont permis de mobiliser 101,5 milliards FCFA de financement et de créer ou consolider 108.433 emplois, a-t-elle ajouté.

Cet instrument dédié aux jeunes et aux femmes a permis, a-t-elle dit, de toucher de nombreuses localités du pays, avec des “montants très significatifs“.

Elle a évoqué, par exemple, une enveloppe de 500 millions FCFA allouée aux jeunes et  aux femmes de la région de Kaffrine, ainsi qu’une somme identique au profit du réseau des femmes de Louga, pour le financement d’activités agricoles, d’élevage et de transformation.

Cent millions FCFA ont été accordés au réseau des femmes de Réfane à Dagana, 800 millions aux femmes des départements  de la banlieue de Dakar, 200 millions aux femmes de Fatick, 200 millions aux femmes de Diourbel et ce dimanche,  50 millions aux femmes de Mont-Rolland, a-t-elle détaillé.

Le ministre des Transports aériens et du Développement des Infrastructures aéroportuaires Antoine Mbengue, un fils de la commune bénéficiaire, s’est réjoui de cette ligne de garantie. Pour lui, “toute ambition politique sincère n’a d’autre finalité que celle d’améliorer les conditions de vie des populations”.

 

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus