A la UneAfriqueAgricultureCommerceConsommationÉconomieSénégal

Sénégal-Consommation : Le ministère du Commerce prend plusieurs mesures contre la hausse des prix de l’oignon

APS-L’Agence de régulation des marchés (ARM) du Sénégal annonce l’arrivée, au cours de ce week-end, à Dakar, de 2.400 tonnes d’oignon, la première d’une série de mesures prises par le ministère du Commerce pour parer à la hausse des prix de cette denrée alimentaire sur le territoire national.

Quatre-vingt conteneurs dans lesquels se trouvent 2.400 tonnes d’oignon ont été débarqués au port de Dakar au cours de ce week-end, déclare l’ARM dans un communiqué parvenu à l’APS.

Dix-mille tonnes d’oignon sont attendues à Dakar d’ici à la fin de la semaine prochaine, assure-t-elle, ajoutant que ‘’ces quantités seront renforcées par des importations en provenance du Maroc, avec la levée temporaire des exportations vers le Sénégal’’.

‘’Une délégation du ministère en charge du Commerce et des importateurs se rendra au Maroc, en début de semaine, pour définir avec les autorités de ce pays les modalités de mise en œuvre de l’ouverture d’un couloir permettant d’approvisionner le Sénégal en oignon d’origine marocaine’’, annonce l’Agence de régulation des marchés.

Selon son communiqué, le ministère du Commerce va procéder également au blocage des prix de l’oignon, si les tensions sur les stocks persistent.

 

Le même département ministériel va, en même temps, ‘’lutter contre les pratiques spéculatives de certains acteurs’’ de la filière oignon.

‘’Les prix de l’oignon ont connu une hausse sur l’étendue du territoire national’’, affirme l’ARM, expliquant que ‘’cette situation est due aux effets conjugués de l’absence de production nationale et à la raréfaction du produit sur le plan international’’.

La hausse des prix de cette denrée alimentaire fortement consommée au Sénégal résulte aussi de ‘’la mesure de suspension des exportations du Maroc, l’un de nos principaux fournisseurs, en vigueur depuis février 2023’’.

Elle est également causée par le ‘’retard des récoltes en Europe’’, lequel est une conséquence de ‘’la sècheresse et des fortes températures’’, selon l’Agence de régulation des marchés.

La hausse des prix de l’oignon s’explique aussi par ‘’le prix d’acquisition très élevé’’ dans certains pays fournisseurs, affirme l’ARM.

Dans ces pays-là, le prix du sac de 25 kilos est d’environ 20 euros, soit 13.120 francs CFA, un tarif ne prenant pas en compte le fret, l’assurance et les frais de dédouanement, selon l’agence sénégalaise chargée de la régulation des marchés.

‘’Malgré la levée du gel des importations, qui est effective depuis le 11 juillet 2023, le marché de l’oignon reste toujours tendu, avec des prix très élevés avoisinant 20.000 francs  CFA le sac’’, observe-t-elle.

‘’Toutes les mesures nécessaires sont prises par le [ministère du Commerce], en relation avec les pays fournisseurs, pour faciliter l’approvisionnement du marché pour les six mois à venir, afin de rétablir les prix à leur niveau normal et de garantir le pouvoir d’achat des consommateurs’’, assure l’ARM.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus