A la Une Afrique Développement Finances Finances publiques Marchés financiers Partenariat Vidéos du jour

Relance économique : Le Nigeria prône le partenariat public-privé

Le secteur privé au Nigeria appelé à participer davantage à la relance économie du pays. Demande une fois formulée par le 27 e sommet économique du pays le plus peuplé du continent organisé à Abuja, la capitale fédérale, les 25 et 26 octobre.

Les autorités nigérianes penchent dorénavant pour un partenariat public-privé, gage à leurs yeux d’une participation efficiente des acteurs privés à l’essor économique du pays.

“Je pense que nous devons commencer à comprendre le rôle du secteur privé et du secteur public dans la création de richesses, la prospérité, le développement et l’aide au pays pour qu’il atteigne de nouveaux sommets.”, explique Hadi Siriki, ministre nigérian de l’aviation.

Responsables gouvernementaux, universitaires, chefs d’entreprise, acteurs politiques et membres de la société civile ont tenté en réalité pendant les eux jours du sommet, de proposer la formule à même d’aider l’économie nigériane à sortir la tête de l’eau après la crise sanitaire. L’accent a notamment été mis sur l’éducation.

“Les pays de l’ECG, dépensent environ 12 000 dollars en moyenne par élève pour le système d’éducation primaire et l’Afrique du Sud, dépense environ 2000 dollars, le Brésil, le Mexique dépensent environ 2400 dollars. On a donc extrapolé à partir de là qu’il fallait dépenser un certain minimum critique pour faire fonctionner un bon système éducatif.”, a déclaré Abubarka Atiku Bagudu, gouverneur de l’Etat de Kebbi.

Les participantes au sommet ont déclaré que le Nigéria était confronté à une crise économique et sociale, à une offre éducative insignifiante et à la pandémie de coronavirus. Ils ont appelé le gouvernement à s’appuyer davantage sur la technologie et à créer un environnement propice à l’essor du secteur privé.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus