A la Une Afrique Entreprises Finances Finances publiques Logistique Management & Stratégie Sénégal Transports Uemoa & Cedeao

Véhicules administratifs : Macky Sall suspend provisoirement toutes les nouvelles acquisitions

Au cours du conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi, le Président de la République, Macky Sall, a démarré une profonde réforme du système de gestion des véhicules administratifs, en prenant des décisions majeures portant sur “la spécificité de la réglementation de leur acquisition, utilisation et gestion”, dont la suspension provisoire de toutes les nouvelles acquisitions, à compter du 20 février 2020.

Ces nouvelles dispositions s’inscrivent dans une dynamique de rationalisation budgétaire et d’économie. Le Président Macky Sall avait déjà annoncé la couleur il y a quelques mois, fustigeant les faramineuses dépenses sur les véhicules de l’administration, conjuguées aux charges de carburant et d’entretien. En effet, en août dernier, il s’était offusqué des dépenses, sur sept ans, estimées à 307 milliards de francs concernant les véhicules administratifs. Lors du message à la Nation et la rencontre avec la presse qui a suivi, le 31 décembre 2019, il était revenu sur cette question des dépenses gabégiques en véhicules administratifs.

A travers le communiqué du Conseil des ministres, le Chef de l’Etat sénégalais a regretté “le manque de rigueur dans l’application intégrale de la réglementation entrainant des abus aux conséquences budgétaires et financières énormes pour l’Etat”.

Le Président de la République a ainsi décidé de “suspendre, à compter de ce 20 février 2020, et jusqu’à nouvel ordre, toutes les acquisitions de véhicules de fonction et de service, au nom de l’Etat, des structures parapubliques et des sociétés nationales”.

D’ailleurs, et à ce titre, il a demandé au Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, au Ministre, Secrétaire général du Gouvernement et au Ministre des Finances et du Budget, “de finaliser le recensement intégral de l’ensemble des véhicules administratifs”. Cet inventaire sera suivi de la révision de la réglementation.

Ces administrations vont aussi, dans la foulée, “proposer un schéma de réforme des véhicules âgées de cinq (5) ans et plus et examiner, pour les ayants droit rigoureusement retenus, les modalités d’allocation d’une indemnité forfaitaire globale (IFG), intégrant l’amortissement du véhicule, le carburant, l’entretien et l’assurance”.

Macky Sall a ainsi engagé le Ministre des Finances et du Budget, “à communiquer autour du processus en cours avant le déploiement du nouveau système de gestion des véhicules administratifs à partir du 1er avril 2020”.

Ameth Tidiane Cissé

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus