A la Une Afrique Développement Education Vidéos du jour

Pourquoi l’Afrique doit investir dans les sciences [Business Africa]

Dans ce numéro de Business Africa, nous revenons sur le fossé scientifique et technologique qui sépare les pays africains du reste du monde. Nous nous entretenons avec la Professeure Ameenah Gurib-Fakim, ancienne Présidente de l’ile Maurice, qui a participé à la 5e conférence Babacar Ndiaye qui s’est tenue au Caire la semaine dernière.

De 2014 à 2018, la Chine et les États-Unis représentaient 63 % de la croissance des dépenses en sciences. Ce sont également les deux plus grandes économies du monde. En revanche, aucun pays africain ne consacre plus de 1% de son produit intérieur brut (PIB) à la recherche scientifique. Le continent représente seulement 3% de l’économie mondiale.

Congo : l’arnaque de la fausse microfinance

Les institutions de microfinance sont considérées comme des banques pour les moins fortunés. Mais la fraude en microfinance semble être une tendance ces derniers temps dans certaines régions d’Afrique. Des clients au Congo ont récemment perdu plus de 304 000 euros tandis que Des Nigérians ont perdu plus de 46 millions d’euros en investissements dans les microcrédits.

L’impact de la Covid-19 sur l’approvisionnement

Lorsque le monde s’est retrouvé confiné en mars 2020, les chaînes d’approvisionnement mondiales ont été massivement perturbées car la circulation des personnes était restreinte. Les confinements totaux et partiels ont depuis été levés dans de nombreux pays. Pourtant, à cause des nombreux variants, des vagues de Covid-19 et des efforts de chaque pays pour se remettre de cette pandémie, les producteurs mondiaux et les systèmes de transport ont du mal à répondre à la demande. Résultat : des pénuries de biens essentiels comme le gaz au Nigeria et les médicaments à travers le continent.

Lancement de l’eNaira

Cette semaine, le Nigeria est devenu le premier pays africain à émettre une monnaie numérique. Construit sur la technologie blockchain pour répondre aux problèmes de contrefaçon, l’e-Naira n’est pas une crypto-monnaie. Ainsi, des millions de Nigérians sans compte bancaire mais possédant un téléphone portable accéderont facilement aux services financiers. Le Ghana devrait emboîter le pas avec l’eCedi.

Levée de sanctions

Les pays du bloc régional d’Afrique australe ont appelé à la levée “inconditionnelle et immédiate” de toutes les sanctions financières contre le gouvernement zimbabwéen. Le président du Malawi, Lazarus Chakwera, s’exprimant au nom des 16 pays, a déclaré que ces sanctions prolongées ont entravé “la reprise économique, la sécurité humaine et la croissance durable” du Zimbabwe.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus