A la Une Sénégal Télécommunications

Pour une meilleure gestion : Le cabinet Grant Thornon au chevet de la Poste

La Poste va se soumettre à la comptabilité analytique. C’est la décision prise par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes pour moderniser les services postaux et rendre plus performante l’entreprise.

La comptabilité analytique sert à une meilleure gestion de la poste. Elle va l’aider à mieux vendre ses services à de bons prix et également assurer le montant du service universel que l’État doit à la poste. Le cabinet d’expert, chargé de la mise en place de cette comptabilité analytique de la Poste, Grant Thorton a procédé, hier, à la cérémonie de restitution de ses travaux. Il a pu diagnostiquer les goulots d’étranglement de la société. Entre autres de ses difficultés, il y a l’existence de faibles volumes, une densité postale moyenne, une qualité de service à améliorer, une faible utilisation des Tic par l’ensemble des opérateurs postaux.

« La poste est un problème qui intéresse au plus haut niveau le chef de l’État. Il en a parlé avant-hier (Ndlr : lors de la remise des cahiers de doléances), il en parle assez souvent. L’Artp assure un cadre de performance en régulant le secteur postal. Plusieurs activités sont en cours, qui devront permettre à la poste de mieux rayonner : l’accompagnement du secteur postal. C’est en cela que nous félicitons et encourageons notre frère, le ministre Abdoulaye Bibi Baldé qui, malgré les difficultés qu’il rencontre régulièrement, est en train de faire en sorte que La Poste puisse émerger au vu des ressources de qualité dont elle dispose », a déclaré le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Abdoul Ly promet que « bientôt les mauvais jours que La Poste est en train de vivre seront un vieux souvenir ».

L’Etat des lieux du secteur postal en 2021, révèle que le chiffre d’affaires global du secteur est de 13 milliards 305 millions 346 mille 947 FCFA pour un investissement global de 2 milliards 570 millions 484 mille 734 FCFA. « La Poste s’est fait assister par un Cabinet privé pour mettre en place une comptabilité analytique dont les conclusions pour la question de la rémunération du service public laisse apparaître un montant d’environ 11,5 milliards de F CFA. Cette étude déjà faite conformément au vœu du comité interministériel sur la restructuration de La Poste a été livrée à l’Artp qui, après l’avoir fait évaluer par un cabinet conseil, reste encore dans l’attente de la détermination du montant de la rémunération du service public non encore fixé », a dit Abdoulaye Bibi Baldé, Directeur général de la Poste.

(EMEDIA)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus