A la UneAfriqueÉconomieInnovationsTechnologieTransformation digitale

Plateforme informatique de supervision à distance : La BAD outille les États membres

La Direction régionale de l’Afrique de l’Ouest du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), avec l’appui du Bureau pays du Sénégal, a procèdé hier au déploiement d’une solution  informatique de supervision à distance des projets, dénommée RASME (Remote Appraisal, Supervision, Monitoring  and Evaluation).

Le projet RASME est une solution informatique utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour  optimiser la collecte, l’analyse et la gestion de données dans le cadre de la préparation, l’évaluation et la supervision  des projets de la Banque.

Le lancement de cet initiative qui vise à utiliser des outils Tic pour la collecte de données relatives aux projets à distance, a eu lieu hier en présence des autorités de la BAD qui s’en réjouissent grandement.

“Je suis très heureux de vous présenter ce système d’information pour la collecte, la transformation et le traitement des données sur les projets fiancés par la Banque africaine de développement au Sénégal. C’est un outil de prise de décision, c’est un outil qui permettrait de voir à tout moment si nos projets sur le terrain avancent bien. C’est un projet qui nous tient à cœur dans le sens où si vous constatez qu’il y’a des endroits qui sont très très éloignés, qui sont difficiles d’accès, cet outil là nous permettra certainement de connecter les informations nécessaires pour permettre  aux analystes de faire les analyses nécessaires et à tout moment contribuer à la performance de nos opérations sur le terrain”, a indiqué Mohamed Chérif, responsable pays de la Banque Africaine de Développement au Sénégal.

À la suite de la cérémonie de lancement, l’équipe chargée du déploiement RASME va assurer (durant 2 jours), des ateliers de formation pratique en  mode présentiel, au bénéfice des membres des équipes de projets financés par la Banque. Cette solution sera mise à la disposition de tous les intervenants sur les projets tant du côté

de la Banque que des départements gouvernementaux concernés. À signaler que cet outil permettra de collecter des données précises  et fiables, en utilisant des appareils mobiles. Ces données seront ensuite téléchargées dans le système de la solution informatique et pourront être vérifiées et analysées par les parties prenantes de chaque projet.

Et la mise en application de cette solution permettra d’améliorer la collecte et la conservation des données liées aux  projets dans des zones souvent inaccessibles ou éloignées, y compris celles qui connaissent des problèmes de  logistique et d’améliorer ainsi le suivi et l’évaluation de la performance globale des projets financés par la BAD.  Selon le formateur en charge de l’implantation de l’initiative dans les pays membres de de la BAD, le projet offre une capacité de supervision à distance des projets financés par la BAD.

“De façon  technique, premièrement, nous allons procéder à la formation des membres des équipes de projets à l’utilisation de la solution pour améliorer systématiquement le sujet évaluation ainsi que la supervision à distance et le suivi des tiers parties. Nous développons des formulaires au niveau de la BAD pour pouvoir cartographier l’ensemble des activités qui sont financées par la BAD au Sénégal”, a souligné Gaspar Doudon, consultant spécialiste RASME, en charge de l’implantation du projet dans les pays membres.

L’outil  pourra, par ailleurs, être exploité par les différents ministères et le Gouvernement pour suivre en temps réel les projets  de la BAD au Sénégal et mieux planifier les futures interventions.

A la fin de la formation de deux jours, les participants seront en mesure de développer des formulaires pour la collecte des données sur le terrain et des données qui vont alimenter automatiquement un système central de suivi évaluation.

 

S lactuacho.com

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus