A la UneAfriqueAgricultureAgro-industrieÉconomieFinancementSénégal

Plan de lutte contre l’émigration clandestine : Amadou Gueye propose 2300 milliards FCFA dans l’agro-industrie

Face à la résurgence de l’émigration clandestine et son lot de morts, le leader de l’Union des indépendants du Sénégal (Unis) a défini une solution programmatique. Amadou Gueye, candidat déclaré à la Présidentielle, s’est engagé à «investir», une fois élu, «2300 milliards de FCFA dans l’agro industrialisation pour une économie créatrice d’emplois».

Pour retenir les jeunes en lieu et place des tragiques embarcations de fortunes vers l’Europe, Amadou Gueye entend passer par un pacte avec la jeunesse. Dans une note d’ordre programmatique, le Président de l’Unis expose un «partenariat» où il est question d’une «nouvelle économie créatrice d’emplois». Ainsi, il propose «un investissement annuel de 2300 milliards FCFA par an dans l’agro industrialisation du Sénégal» une fois au pouvoir.

«Cela permettra de répondre à l’arrivée massive des 350 000 jeunes par an et de développer les économies locales qui permettront aux jeunes de rester dans leurs terroirs», a estimé le candidat déclaré à la Présidentielle de 2024. Amadou Gueye s’est aussi évertué à un profond diagnostic de la recrudescence de l’émigration clandestine. Ces causes, d’après lui, «pourraient être lues comme des signes, symptômes, manifestations, rappels et indicateurs des causes et failles structurelles, comportementales, politiques et sociales de notre société, de l’Etat et de ses régimes qui restent inefficaces dans leur mission publique».

Wade et Macky au banc des accusés

Si on se fie au candidat des «indépendantistes», l’engouement des jeunes pour la migration irrégulière résulte de «l’échec» des régimes de Wade et de Macky. Le phénomène migratoire Barça ou Barzakh, rappelle-t-il, a une origine datée et précise dans notre pays.

«Elle est une conséquence directe de l’espoir trahi des jeunes sénégalais, exclus et déçus par les libéraux qui ont accédé au pouvoir avec des promesses d’emploi alors qu’ils n’ont jamais eu de solutions dans ce domaine et n’ont eu de priorité que des projets d’infrastructures à coups de milliards, prêts, financements de partenaires étrangers, sans les affecter à la jeunesse», accuse Amadou Gueye.

Quant aux «candidats du pouvoir qui se préparent pour 2024», le Président de l’Unis les considère aussi comme «complices et auxiliaires de leur naufrage» actuel. «Ils ont occupé les postes stratégiques mais n’ont rien fait pour répondre à ce fléau. Aucun d’eux, depuis 2012, n’a fait une proposition pour répondre à la jeunesse. Jusqu’à présent, il suffirait de les interroger pour comprendre qu’ils n’ont aucune solution. Renouveler ces hommes qui ont construit ce système, c’est leur demander de continuer ainsi», a prévenu M. Gueye.

Bes Bi

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus