A la Une Pétrole Production Sénégal

Pétrole-Sénégal : TMC choisi pour fournir le système d’air comprimé marin du FPSO de Sangomar

Woodside Petroleum, l’opérateur du projet pétrolier sénégalais de Sangomar, a annoncé, selon l’Agence Ecofin, avoir chargé le norvégien TMC Compressors de doter le navire flottant, de production, de stockage et de déchargement (FPSO) du site d’un grand système d’air comprimé marin. L’annonce n’a pas précisé les termes financiers de l’accord.

TMC est l’un des leaders sur le marché des systèmes d’air comprimé marin. Il offre des compresseurs d’air intelligents permettant de réduire jusqu’à 50 %, la consommation d’énergie sur le FPSO, tout en minimisant les émissions de CO2 et les coûts d’exploitation, indique notre source.

Selon les termes de l’accord, le système d’air comprimé marin de TMC consistera en des compresseurs d’air de service et d’instrumentation de grande capacité avec des sécheurs d’air et des filtres associés. La société basée à Oslo a précisé que le système d’air de Sangomar sera construit en Europe et livré ensuite au chantier naval de COSCO à Dalian, en Chine où le FPSO de Sangomar est en cours de conversion.

« Le champ de Sangomar devrait être le premier développement pétrolier offshore du Sénégal. Je pense que n’importe quel fournisseur serait fier de participer à un projet aussi important pour une nation en développement […]. Lorsque les navires opèrent loin des côtes, les opérateurs veulent les équipements les plus fiables. Notre système d’air comprimé marin est conçu spécifiquement pour une utilisation offshore et marine et pour permettre à l’équipage d’effectuer lui-même la maintenance des équipements. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles notre système est privilégié par la majorité des principaux opérateurs internationaux de FPSO », a expliqué Hans Petter Tanum, directeur des ventes et du développement commercial chez TMC.

Prévu pour être livré au début de 2023, note Ecofin, le FPSO sera amarré en permanence à une profondeur d’eau d’environ 780 mètres, à 100 km des côtes. Il aura une capacité de traitement de 100 000 barils de pétrole brut par jour, 130 millions de pieds cubes standard de gaz par jour et une capacité de stockage minimale de 1 300 000 barils de pétrole brut.

(AGENCE ECOFIN)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus