A la Une Afrique Internationale Matières Premières Mining, Oil & Gas

Pandémie du Coronavirus : les orpailleurs africains affectés par les restrictions imposées

En Afrique, les mineurs artisanaux actifs dans le secteur aurifère sont affectés par les restrictions de voyage imposées par les États pour limiter la propagation du Covid-19.

Alors que le prix de l’or atteint des sommets sur les marchés mondiaux, les orpailleurs locaux ne peuvent plus sortir leur production des zones d’extraction.

Cette situation inédite aboutit à une surabondance du métal jaune dans un marché restreint, provoquant la chute des prix. La plupart des petits mineurs, pour qui l’or représente la principale source de revenus, sont obligés de vendre leur production, avec des rabais importants par rapport au prix de l’or à la bourse.

« Les prix ont vraiment baissé […]. Les frontières ayant été fermées, les acheteurs ne peuvent pas faire entrer l’or en Afrique du Sud (pour le raffinage, NDLR) et se faire rembourser », déclare un mineur zimbabwéen, dans des propos relayés par Reuters.

Même son de cloche au Ghana où les exportateurs ont vu leur or bloqué à l’aéroport d’Accra en attendant la reprise des vols.

Au Mali, le ministère des Mines a même suspendu l’exploitation minière artisanale, mettant momentanément environ un million de travailleurs au chômage.

Il faut noter que cette situation risque d’affecter les productions nationales. La production artisanale représente en effet une part importante du volume produit par la plupart des États africains.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus