A la Une Afrique Développement Médias & Com Vidéos du jour

Nigeria : Une industrie musicale qui rapporte [Business Africa]

Ils s’appellent, Wizkid, Burna Boy, Yemi Alade ou encore Tiwa Savage. Depuis quelques années, ils font bouger la jeunesse africaine, mais pas seulement. Avec leurs hits, le talent de ces chanteurs nigérians s’exporte au-delà des frontières du continent : en Europe, mais aussi aux Etats-Unis.

L’industrie musicale nigériane génère beaucoup d’argent, et pesait 39 millions de dollars en 2016. Une hausse de 9,0 % par rapport à l’année précédente (2015 : 36 millions de dollars). Des chiffres qui ne cessent d’augmenter et qui ont convaincu des maisons de disques internationales comme Universal ou Sony d’installer des bureaux à Lagos.

Le secteur musical est aussi une importante source d’emploi pour des centaines de milliers de Nigérians. Les secteurs des médias et du divertissement emploient 1,5 million de personnes, un chiffre qui pourrait doubler d’ici à 2025.

Contrats publicitaires
Sauf que l’industrie musicale est en pleine mutation dans le monde, et le Nigeria n’y échappe pas. Avec l’arrivée du digital, en particulier des plateformes de streaming, les modes de consommation ont changé. Aujourd’hui, les revenus des musiciens viennent principalement des concerts, des contrats publicitaires avec des marques, mais aussi des sonneries de téléphone.

Le seul téléchargement de sonneries peut rapporter aux artistes les plus populaires jusqu’à 350 000 dollars par an. Par exemple, avec plus de 82 millions d’abonnés au Nigeria, le géant MTN vend ses sonneries 0,25 dollars l’unité.

Malgré de nombreux défis, comme l’accès à internet, le piratage ou les droits d’auteurs, l’industrie du divertissement au Nigeria, avec un taux de croissance annuel estimé à plus de 12%, aura, selon un rapport, la croissance la plus rapide au monde au cours des prochaines années.

(AFRICANEWS)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus