Afrique Agriculture Agro-industrie Développement Production

Niger : Mohamed Bazoum va consacrer 15 % du budget national à l’agriculture sur les 5 prochaines années

À travers cette déclaration, le président Bazoum marque la volonté du Niger de faire mieux que l’engagement de Maputo qui prévoyait que chaque pays africain consacre 10 % de ses ressources à l’agriculture.

Le président de la République, son excellence Mohamed Bazoum a dévoilé ce 29 avril son intention de consacrer 15 % du budget national sur les 5 prochaines années au secteur agricole.

Le chef de l’État a fait cette déclaration alors qu’il assistait à un sommet virtuel de haut niveau sur le thème : « Nourrir l’Afrique : un leadership pour intensifier les innovations réussies ».

Cette rencontre a réuni plusieurs chefs d’États dont le président Félix Tshisekedi, président en exercice de l’Union Africaine, et les présidents des institutions financières comme la BAD et le FIDA. L’ancien premier ministre britannique Tony Blair et le milliardaire nigérian Aliko Dangoté étaient également présents.

L’objectif était de parvenir à identifier les moyens d’étendre les activités, d’accroître le financement et de renforcer les partenariats afin de mieux exploiter la technologie et innover pour transformer l’agriculture en Afrique.

Sur les 10 dernières années, ce sont plus de 2500 milliards FCFA qui ont été investis dans l’Initiative 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens), rappelle le site Niamey et les 2 Jours.

Toutefois, le défi reste de taille. « Les besoins du Niger pour entreprendre des productions agricoles de substitution aux importations de 800.000 Tonnes de céréales s’élèvent à 302 millions d’Unités de Compte », a déclaré le nouveau locataire de la présidence avant d’inviter ses pairs à une action coordonnée à l’échelle continentale pour bâtir ensemble des systèmes alimentaires durables et résilients afin d’éliminer la faim et la malnutrition.

(AGENCE ECOFIN)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus