A la UneAfriqueÉconomieFinancementFinancesFMI

Niger : Le FMI décaisse de 131,5 millions de dollars au titre de l’accord de facilité pour la résilience et la durabilité

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la troisième revue du programme économique et financier du Niger soutenu par l’accord de Facilité Elargie de Crédit (FEC). Le programme appuyé par la FEC vise à renforcer la stabilité macroéconomique tout en jetant les bases d’une croissance plus forte et plus inclusive.

L’achèvement de cette revue permet le décaissement de 19,74 millions de DTS (environ 26,3 millions de dollars), portant le total des décaissements au titre de la FEC à 138,18 millions de DTS (environ 184,1 millions de dollars EU). La FEC triennale du Niger pour 197,4 millions de DTS (environ 275,8 millions de dollars US au moment de l’approbation de la FEC ou 150 % du quota) a été approuvée le 8 décembre 2021 (voir PR21/366) et a été prolongée de six mois jusqu’au 7 juin . , 2025.

Le Conseil d’administration a également approuvé aujourd’hui la demande du Niger pour un accord au titre de la Facilité pour la résilience et la durabilité (FSR) pour 98,7 millions de DTS (environ 131,5 millions de dollars ou 75 % de la quote-part). Le CSR pour le Niger, le quatrième en Afrique subsaharienne, soutiendra la mise en œuvre des investissements et des réformes climatiques des autorités pour renforcer la résilience au changement climatique et contribuera à mobiliser des financements supplémentaires. La durée du RSF coïncidera avec la période restante dans le cadre de la FEC, telle qu’elle a été prolongée.

Suite à la discussion du Conseil d’administration sur le Niger, Mme Antoinette Sayeh, Directrice générale adjointe et Présidente par intérim du Conseil, a fait la déclaration suivante :

« L’économie nigérienne a résisté à de multiples chocs au cours des dernières années, notamment la pandémie de COVID-19, la détérioration de la situation sécuritaire dans la région du Sahel et les chocs climatiques. Les perspectives restent favorables, avec le démarrage des exportations de pétrole brut par le nouvel oléoduc vers la côte béninoise. Néanmoins, les risques à la baisse soulignent l’importance des réformes qui favorisent une croissance résiliente et inclusive et renforcent la résilience de l’économie aux chocs.

Le plan d’assainissement budgétaire des autorités vise à juste titre à assurer un retour progressif aux critères de convergence de l’UEMOA d’ici 2025. La mise en œuvre constante de mesures visant à améliorer la mobilisation des recettes intérieures, soutenue par des efforts de numérisation, est essentielle pour créer un espace budgétaire pour les dépenses sociales et de développement prioritaires. Les réformes visant à améliorer l’efficacité et la qualité des dépenses publiques sont importantes. Le resserrement des conditions de financement nécessite une politique d’endettement prudente et des efforts continus pour donner la priorité aux prêts concessionnels. Des mesures importantes sont prises pour adopter une stratégie bien conçue de gestion des revenus pétroliers qui garantit une gestion transparente et prudente de ces ressources.

Les efforts des autorités pour lever les contraintes les plus contraignantes au développement du secteur privé et à la diversification économique doivent être accélérés. La promotion de la stabilité et de l’inclusion financières est essentielle pour renforcer la résilience. Les mesures importantes comprennent le renforcement de la supervision dans les secteurs de la banque et de la microfinance, l’amélioration du cadre de LBC/FT et la résolution des PNP élevés. Des progrès tangibles sur le programme de gouvernance sont essentiels pour remédier aux sources de fragilité et améliorer l’environnement des affaires.

Le programme RSF soutiendra le programme des autorités visant à renforcer la résilience au changement climatique. L’accent mis sur l’intégration des considérations liées au climat dans le cadre de la politique macroéconomique du Niger est essentiel pour la réalisation des engagements climatiques. Les réformes dans le cadre du CSR devraient renforcer la planification et la budgétisation des dépenses liées au climat, intégrer les questions liées au climat dans la gestion des investissements publics, améliorer la planification et la gestion budgétaires tenant compte des catastrophes et promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables

 

En Conclusion :

Le Conseil d’administration du FMI conclut la troisième revue de l’accord de facilité élargie de crédit du Niger et approuve 131,5 millions de dollars au titre de l’accord de facilité pour la résilience et la durabilité

Le Conseil d’administration du FMI a conclu aujourd’hui la troisième revue au titre de l’accord de facilité élargie de crédit pour le Niger, permettant un décaissement immédiat d’environ 26,3 millions de dollars. Le programme a été prolongé de six mois jusqu’en juin 2025 afin de laisser suffisamment de temps pour mettre en œuvre les principales réformes et soutenir les efforts d’assainissement budgétaire des autorités.

Le Conseil d’administration du FMI a également approuvé aujourd’hui un accord pour le Niger dans le cadre de la Facilité pour la résilience et la durabilité (FSR) nouvellement créée pour environ 131,5 millions de dollars. Le FSR soutiendra le programme des autorités visant à renforcer la résilience au changement climatique et contribuera à mobiliser des financements supplémentaires pour les investissements liés au climat.

Les autorités nigériennes ont bien avancé dans la mise en œuvre de leur programme de réforme économique malgré une situation sécuritaire difficile et des chocs climatiques. Les principales priorités comprennent l’intensification des efforts de mobilisation des recettes intérieures et l’avancement des plans d’assainissement budgétaire tout en renforçant les dépenses sociales et prioritaires.

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus