A la Une Corruption Gouvernance Sénégal

Malversation dans la gestion de Thierno Diagne, maire de Sindia : L’Ofnac décèle un détournement de plus 54 millions

«Le 10 janvier 2017, l’Ofnac a été saisi d’une dénonciation anonyme portant sur des malversations supposées dans la gestion de monsieur Thierno Diagne, maire de Sindia.

Il lui est reproché des faits de détournement de deniers pu­blics, d’escroquerie portant sur des deniers publics et de blanchiment de capitaux. Ces faits auraient été commis à l’occasion du versement, par la Coo­pé­ra­tive d’habitat des agents de la Société nationale des Télé­com­munications (Sonatel), d’indemnités d’un montant de 2 milliards de francs Cfa à des propriétaires de terres coutumiers de la localité de Sindia-ndombo, à titre de dédommagement.
En effet, de l’avis du plaignant, le maire de la commune de Sindia, a usé de manœuvres qui lui ont permis d’encaisser de fortes sommes d’argent.
Sous prétexte de l’inscription de certaines zones du site de lotissement concerné au nom de la commune de Sinda, M. Diagne a perçu des chèques d’indemnisation de la Coo­pérative Sonatel libellés à son nom, pour un montant cumulé de 42 millions 175 mille 500 francs Cfa, sans procéder à leur reversement au Trésor.
En outre, M. Diagne se serait prévalu de la qualité de propriétaire coutumier de terres par son inscription sur la liste des bénéficiaires des indemnités versées par la Coopérative Sonatel.
En définitive, le préjudice provisoire subi par la commune de Sindia et la Coopérative de la Sonatel, du fait des agissements de M. Thierno Diagne, s’élèverait à la somme globale de 54 millions 175 mille 500 francs Cfa.
Suite à un transport effectué à Mbour, plusieurs personnes ont été entendues, dont le maire de la commune, la présidente de la Coopérative d’ha­bitat de la Sonatel, le chef du Bureau des Domaines, le chef du Bureau du Cadastre, le mandataire des propriétaires coutumiers, maître Marie Ba, notaire à Saly, et son clerc.
Par ailleurs, des réquisitions ont été adressées à l’administration des domaines et à l’office notarial. Une visite des sites a également été effectuée par l’équipe d’enquêteurs.
Au terme des investigations, il pourrait être retenu contre Thierno Diagne, maire de la commune de Sindia, les délits de : détournement de deniers publics, d’escroquerie aux deniers publics estimé à la somme globale de 54 millions 175 mille 500 francs Cfa, faits prévus et punis par les dispositions des articles 152 et 153 du Code pénal ; et de blanchiment de capitaux, faits prévus par la loi n° 2018 – 03 du 23 février 2018 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (article 7, a et b).»

LEQUOTIDIEN

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus