A la Une Afrique Développement Développement Energie Entreprenariat Entreprises Environnement Gaz

Malawi : les déchets transformés en gaz et électricité pour les familles pauvres

L’entrepreneur malawite Clement Kandodo a conçu une machine permettant de recycler les déchets organiques en biogaz et en engrais. Son initiative, Ecogen, a pour objectif de lutter contre la déforestation causée par l’utilisation du bois de chauffe et l’accès difficile à l’énergie électrique.

Clement Kandodo (photo à droite) a mis au point un biodigesteur, dispositif technique de transformation des excréments et autres déchets organiques en gaz naturel. Cette transformation passe par un processus naturel de fermentation qui dégrade la matière organique pour obtenir le méthane, un gaz moins toxique et moins explosif que le butane couramment utilisé dans les ménages. L’appareil a également pour particularité de produire de l’électricité verte à partir de ces déchets.

Contrairement aux systèmes de biogaz traditionnels qui utilisent principalement la bouse de vache, les biodigesteurs de EcoGen peuvent être utilisés avec n’importe quel déchet organique, parmi lesquels les déchets agricoles, les déchets de cuisine, etc. Par cette initiative, Clement Kandodo veut fournir des solutions technologiques durables pour la production d’énergies renouvelables.

En transformant les déchets organiques en biogaz, en électricité et en engrais, le jeune entrepreneur contribue à la réduction de la pauvreté dans les ménages qui n’ont pas accès au gaz domestique et au service électrique public, mais aussi à combler le manque d’intrants agricoles chez les petits exploitants. EcoGen promeut une économie circulaire où les déchets constituent une source de développement pour le Malawi.

L’utilisation de bois de chauffe et de charbon de bois pour la cuisson entraîne la déforestation. Par ailleurs, la fumée produite par ce type de combustible crée un risque pour la santé, car elle peut être à l’origine de complications respiratoires. Selon Clement Kandodo, l’utilisation du biogaz permet aussi un gain de temps considérable pour les familles.

« Les femmes qui cuisinent au bois passent en moyenne 7 heures par semaine à en ramasser. En outre, le processus d’allumage du foyer, de cuisson et de nettoyage avec la biomasse consomme en moyenne 4 heures de temps par jour. Cela signifie une perte de temps, temps qui pourrait être utilisé pour la génération de revenus, l’éducation ou d’autres activités », a-t-il expliqué.

L’initiative a particulièrement été utile en période de Covid-19 auprès des agriculteurs et des familles, réduisant les déplacements pour la recherche d’engrais, de sources d’énergie et de nourriture. Le 18 décembre dernier, EcoGen a été sélectionnée par la Banque africaine de développement lors de la compétition AfricavsVirus Challenge, pour recevoir une subvention pouvant atteindre 20 000 USD ainsi que l’accès à des services d’aide au développement de l’entreprise.

Ecofin

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus