A la Une Afrique BTP & Infrastructures Entreprenariat Entreprises Sénégal

L’industrie immobilière française en prospection à Dakar : des lueurs d’un partenariat gagnant-gagnant avec le secteur privé sénégalais…

Dans un cadre d’échange à plusieurs facettes, le Club de l’Immobilier Marseille Provence (CIMP) a organisé une série de rencontre avec le secteur privé sénégalais, à travers un programme de 48 heures.

Ce qui a permis aux entrepreneurs du Sénégal et de la France de discuter autour de thématiques communes (développement durable, smart city, transition énergétique…).

Avec l’image de Goliath marchant sur les plates-bandes de David, à première vue, cette relation jugée déséquilibrée pourrait faire craindre une défaveur pour le secteur privé de sénégalais.

Mais plus rassurant, Abdoulaye Sow, le président de la chambre de commerce de d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD), à travers cette rencontre de Dakar-le premier voyage de l’industrie immobilière française en Afrique de l’Ouest-entrevoit déjà « et sans nul doute, des accords de partenariat pour d’excellentes perspectives dans l’immobilier sénégalais ».

Cette initiative rime bien selon lui, avec la vision et l’ambitieux programme du président Sénégalais Macky Sall, de construire 100 mille logements, afin d’éradiquer les bidonvilles à l’horizon 2035.

Venus rencontrer leurs homologues sénégalais, l’industrie immobilière française via le Club de l’Immobilier Marseille Provence (CIMP) était ainsi en prospection de deux jours,  jeudi et vendredi, à Dakar.

A Dakar avec un nombre respectable d’homme d’affaire, le CIMP une association qui regroupe une quarantaine de membres et une centaine de partenaires professionnels, tous issus des différents métiers de l’immobilier, veut encourager la transparence et  favoriser durablement la création de business dans ce secteur.

C’est ainsi que l’industrie immobilière française en Afrique de l’Ouest dénommée «Dakar 2020», avec la réciprocité au centre de ses convictions, a déroulé le jeudi sa traditionnelle «Nuit de l’immobilier» pour rassembler tous les participants et les décideurs économiques et politiques du Sénégal dans un cadre festif.

Le lendemain,  vendredi 7 février 2020, a été consacré à un programme de conférences, avec deux tables rondes en matinée sur des thèmes répondant aux problématiques des professionnels immobiliers : les questions environnementales des villes méditerranéennes et africaines d’une part, la thématique de la transformation et de la digitalisation, d’autre part. Avec à la clé, un après-midi d’échanges et rencontres entre les participants.

Sur les raisons de cet intérêt particulier pour le Sénégal et l’Afrique de l’Ouest, Fabrice Alimi, le président du Club et de la Fédération française des Clubs immobiliers a d’abord expliqué que l’immobilier est la première industrie française. Mais elle a une méconnaissance presque totale du secteur immobilier sénégalais et de ses besoins. Hors en Afrique de l’Ouest, le Sénégal est la porte d’entrée du continent de l’avenir qui tend les bras mais n’attend plus.

Cette rencontre de Dakar a été  une opportunité de partage d’expérience, mais aussi de bâtir des partenariats solides qui vont aboutir à des investissements, favoriser un boom immobilier mais aussi la création d’emplois pour l’Afrique de Demain.

 

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus