A la UneAfriqueTechnologieTélécommunications

Liberia: l’entrée de l’opérateur LIBTELCO sur le segment GSM entre les mains du Sénat

Les Libériens sont actuellement tournés vers le Sénat dont la décision déterminera si l’opérateur historique LIBTELCO demeurera uniquement une société de téléphonie fixe ou intègrera le GSM. La Chambre des représentants a déjà donné son accord pour l’évolution technologique de la société publique.

La Chambre des représentants de la République du Liberia attend actuellement l’avis du Sénat sur le projet de loi qu’elle a adopté le 11 août 2020 portant modification de la loi sur les télécommunications de 2007, partie IV, section 12 (2) (3) (4) et section 13 (1) et (2) pour élargir les fonctions de La Liberia Telecommunications Corporation (LIBTELCO).

Si le Sénat l’approuve, le président de la République George Weah la promulguera et l’opérateur historique des télécommunications fera alors son entrée dans le secteur de la téléphonie mobile aux côtés de Lonestar Cell MTN et Orange Liberia.

L’entrée de LIBTELCO sur le segment GSM, la Chambre des représentants estime qu’elle permettra à la société publique de fournir des produits et des services de télécommunications de classe mondiale à des prix abordables à tous les Libériens ; ce qui contribuera à la croissance de divers secteurs, tels que l’éducation, la santé, la banque, l’énergie et servira les masses en général pour une croissance économique durable de la société.

Au-delà de la fourniture des produits et des services de télécommunications de classe mondiale à des prix abordables pour tous les Libériens, la Chambre des représentants voudrait surtout que LIBTELCO contribue davantage au budget national.

La Chambre des représentants a approuvé la modification de la loi sur les télécommunications de 2007 en s’appuyant sur le rapport de la Commission mixte des postes et télécommunications, des voies, moyens et finances et du pouvoir judiciaire, chargée d’évaluer la faisabilité de cette transformation et son bien-fondé. Le rapport, qui a été produit après une audition publique et des consultations qui ont duré trois semaines, a conclu que la modification de la loi est bénéfique.

Ecofin

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus