A la Une Afrique Banques Finances

L’Etat tunisien rachète les 60 % de parts du français BPCE dans le capital de la Banque tuniso-koweïtienne

Le groupe bancaire français Banque Populaire Caisse d’épargne (BPCE) qui détient via sa holding BPCE International, une participation de 60 % dans le capital de la Banque tuniso-koweïtienne (BTK), a décidé de céder la totalité de ses actions à l’Etat tunisien. L’accord de cession a été récemment signé entre Ridha Chalghoum, le ministre des Finances tunisien, représentant l’Etat tunisien et Boris Joseph, le directeur général du groupe BPCE.

Cette opération permet à l’Etat tunisien qui détenait autrefois 20 % de parts dans le capital de la BTK de monter à 80 % de parts, devenant de ce fait l’actionnaire majoritaire de la banque. Les actions restantes soit 20 % de parts, sont conservées par la Kuwait Investment Authority (KIA), un fonds souverain koweïtien.

Avant cette opération, le groupe bancaire marocain Banque Centrale Populaire (BCP) avait signifié son intention de racheter les participations du français BPCE dans quatre banques en Afrique, dont la Banque tuniso-koweïtienne. L’offre du marocain n’a finalement pas été retenue.

Rappelons qu’au terme de l’exercice clôturé au 31 décembre 2018, la Banque tuniso-koweïtienne a affiché un résultat net déficitaire de 7,7 milliards de dinars tunisiens.

 

Agence Ecofin

Dans la même rubrique

1 commentaire

Mbodj Boubacar 21/12/2019 - 00:09:14 at

Un testeur qui trouve votre site très professionnel et utile

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus