A la Une Afrique

Les USA, première destination non africaine des exportations kényanes

Les Etats-Unis sont désormais la première destination non africaine des exportations kényanes. C’est ce que rapporte le site d’information Business Daily citant des données provisoires sur le commerce extérieur du Kenya, publiées par la Banque centrale du Kenya (CBK).

Cette situation est due à une hausse importante des exportations kényanes vers les USA, ces dernières années. En 2019, elles ont atteint 51,9 milliards de shillings kényans (KES), soit 512 millions $. Il s’agit d’une hausse de 9,53% par rapport à l’année précédente, soit le plus haut niveau depuis cinq ans.

Les exportations kényanes vers le marché américain, constituées essentiellement de textile et de vêtements ont profité d’une chute de 23,86% de celles vers le marché pakistanais. Celui-ci avait ravi la place de première destination des exportations kényanes en 2017, grâce au dynamisme du secteur du thé noir.

Cette annonce intervient alors que les USA et le Kenya ont annoncé leur intention de négocier un accord bilatéral historique de libre-échange qui devrait remplacer l’actuel Africa Growth and Opportunity Act (Agoa) qui régit une bonne partie des relations commerciales de Washington avec plusieurs pays africains.

Notons que c’est l’Ouganda qui occupe la place de première destination des exportations kényanes en Afrique et dans le monde avec 63,65 milliards KES (628 millions $) ; ce qui fait des USA, le deuxième importateur de biens kényans dans le monde.
(Ecofin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus