A la UneAfriqueInternationalePopulations

Les évêques catholiques alertent sur le Terrorisme: les djihadistes sont aux portes du Ghana

 

Le 31 mai 2023, s’est tenu au Ghana, une session de dialogue régional sur l’évolution des conflits dans la région du Bono à Sunyani. À cette occasion, le président de la commission des évêques catholiques du Ghana à demander de prêter attention aux menaces terroristes venant du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

Le peuple ghanéen est préoccupé. En plus des difficultés écono­miques, la menace djihadistes pointe son nez. Lors d’une session de dialogue régio­nal sur l’évolution des conflits dans la région de Bono à Sunya­ni, le 31 mai 2023, les évêques ghanéens ont tiré la sonnette d’alarme.

Ils appellent à «résoudre les conflits locaux pour éliminer le terreau fertile des groupes djihadistes aux frontières». Un appel clair qui fait suite aux nombreuses attaques dans les pays voisins, Burkina Faso, Mali et Niger.

La réunion organisée par le se­crétariat national catholique ghanéen a fait rencontrer des chefs traditionnels, des repré­sentants d’organismes religieux, des services de sécurité, des groupes de jeunes, des hommes politiques, des associations pro­fessionnelles et des lycéens. À cette occasion, Monseigneur Matthew Kwasi Gyamfi, pré­sident de la Conférence des évêques catholiques du Ghana (GCBC) a demandé de prêter at­tention aux menaces terroristes provenant des pays voisins comme le Burkina Faso, le Mali et le Niger. «Chacun doit faire sa part pour contribuer à pro­mouvoir la paix, la stabilité et la cohésion sociale», a-t-il déclaré.

À la vérité, la présence d’un conflit latent au Nord, à la fron­tière avec le Burkina Faso pour­rait être un terrain propice à l’in­filtration djihadistes. Le risque s’est accru depuis que des djiha­distes ont effectué des frappes à seulement 65 kilomètres de la ville ghanéenne de Bawku.

Diasporanews

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus