A la Une Banques Internationale

Le secteur bancaire en situation alarmante : Plus de 400 000 emplois perdus à travers le monde en 5 ans

Travailler dans les banques semble ne plus être une bonne affaire. Selon une étude récente partagée par le site français www.economiematin.fr, les licenciements depuis 2014 jalonnent le secteur avec plus de 400.000 emplois perdus. Rien qu’en 2019, une perte de 77.780 emplois a été enregistrée dans le secteur bancaire, avec une Europe particulièrement touchée.

Le chiffre est mondial mais l’Europe compte pour 82 % des suppressions d’emplois dans le secteur bancaire en 2019. Cette année, 77.780 emplois ont été supprimés, un niveau jamais atteint sauf en 2015, lorsque le secteur s’était séparé de 91.448 personnes dans le monde.

Au total, depuis 2014, les banques ont supprimé 425.000 emplois dans le monde, selon les calculs de Bloomberg. 2019 a été une année noire pour les banquiers européens : 63.611 emplois ont été supprimés, bien au-delà des 7.669 supprimés en Amérique du Nord.

Cependant note-on, la région Asie-Pacifique s’en sort bien : seulement 513 emplois supprimés en 2019, mais une tendance qui détonne alors que la Chine est en pleine croissance.

Sur les raisons,  si la dématérialisation et l’avènement des banques 100% en ligne ont joué un rôle majeur dans ces suppressions d’emplois, l’intelligence artificielle n’est pas en reste.

Les « robots conseillers » gèrent de plus en plus d’argent : 980 milliards de dollars en 2019, en forte croissance. C’est ce que révèle une étude de l’Autorité de contrôle de la Bourse italienne en partenariat avec l’Université de Rome Trois et l’Université Lumsa (également à Rome).

Pas moins de 50 banques dans le monde ont réduit leurs effectifs en 2019, et de nouvelles suppressions d’emplois sont attendues en 2020.

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus