A la Une Afrique Banques Conjoncture Finances Finances publiques

Le PIB de l’Afrique du Sud pourrait subir une contraction de 4% en 2020 selon BNP Paribas

Le PIB de l’Afrique du Sud pourrait connaitre une contraction de 4% en 2020 a indiqué jeudi BNP Paribas, l’un des groupes bancaires les plus importants du monde avec une présence dans plus de 70 pays.

Cette contraction devrait conduire à une hausse encore plus importante de l’endettement public pouvant aller jusqu’à un recours au Fonds Monétaire International (FMI), fait remarquer le groupe bancaire.

Le Trésor public sud-africain devrait par ailleurs procéder à une augmentation de 35 à 40 pc des émissions d’obligation au cours des prochaines semaines pour couvrir un déficit des recettes, dans un climat de détérioration de l’environnement économique international lié à la pandémie du coronavirus.

Jeffrey Schultz, l’économiste principal de BNP Paribas Afrique du Sud, a averti que le déficit budgétaire sud-africain devrait atteindre un niveau record au cours de l’exercice 2020/2021.

Le même groupe bancaire prédit une chute de revenus de 245 milliards de rands au cours des trois prochaines années, une situation qui a certainement poussé l’agence internationale de notation, Moody’s, la semaine dernière, à dégrader la note sud-africaine au niveau spéculatif.

Ainsi, le déficit budgétaire du pays devrait atteindre 9,1% en 2020/2021, alors que le gouvernement prévoyait un taux supérieur aux 6,8% en février dernier.

La pandémie du coronavirus touche 1380 personnes en Afrique du Sud, provoquant 5 cinq décès. Un confinement de 21 jours a été décrété, ce qui risque d’aggraver la crise économique.
Mohamed Fall

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus