A la Une Afrique Bourse Energie Energie Mining, Oil & Gas Pétrole

Le pétrole et les bourses européennes à l’épreuve du coronavirus

Les cours du pétrole ont continué à dégringoler mercredi matin avec la chute, à son plus bas niveau depuis janvier 2019, du baril de WTI qui est la valeur de référence du marché pétrolier américain. Cette baisse des cours de l’or noir intervient dans un climat de psychose mondiale causée par la propagation du coronavirus qui s’étend maintenant à l’Europe.

Ainsi, le baril de pétrole WTI pour livraison fin fin avril a perdu 1,16% comparé à la journée de mardi où il clôturait à 49,32 dollars soit une légère remontée car il était à 48,99 un peu plus tôt.
Quant au baril de brut de la Mer du Nord, il était coté à 54,19 dollars à Londres, soit une baisse de 1,40%.

L’inquiétude due au coronavirus touche également les bourses européennes ce mercredi matin, la quasi-totalité d’entre elles ayant perdu un point au moins, à l’image de Francfort 1,77%, Paris 1,10%, Madrid 1,12%, Zurich 1,14%.

Le Dax, indice phare allemand, après une perte de 7,48% en une semaine, a connu une baisse de plus de 3% en début de séance de ce mercredi tandis qu’à Paris et Londres, les bourses ont chuté de 2% dans la matinée.

Le CAC 40, un panier composé de 40 valeurs de sociétés françaises et principal indice de la place boursière de Paris, connait un recul de 6%.

A Moscou, on note une baisse de -1,67% cumulant ainsi un repli d’environ 7% depuis le début de l’année 2020.
Mohamed Fall

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus