Afrique Matières Premières Mines Mining, Oil & Gas Pétrole

Le ministère équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures signe plusieurs protocoles d’exploration de pétrole

Le ministère des Mines et des Hydrocarbures de la République de Guinée équatoriale a signé plusieurs protocoles d’accord avec les soumissionnaires retenus durant son cycle de licence 2019, en marge du Forum mondial de l’énergie du Conseil de l’Atlantique à Abu Dhabi.

Dans le cadre d’EG-RONDA 2019, le gouvernement de la Guinée équatoriale a offert 27 blocs pour l’exploration à travers ses bassins sédimentaires. Le cycle de licences avait suscité l’intérêt de 53 entreprises et a abouti à 17 offres.

Des protocoles d’accord ont été signés pour le bloc EG-27 avec Lukoil et GEPetrol (bassin du Niger, offshore), EG-23 avec WalterSmith, Hawtai Energy et GEPetrol (bassin du Niger, offshore), EG-09 avec Noble Energy et GEPetrol (Bassin de Duala, offshore), EG-18 avec Africa Oil Corporation et GEPetrol (bassin de Rio Muni, offshore), EG-03, EG-04, EG-19 et Block P avec Vaalco Energy, Levene Energy et GEPetrol (bassin de Rio Muni, onshore) et EG- 28 avec GEPetrol (Bassin de Rio Muni, offshore). La signature de ces protocoles d’accord est une première étape vers l’achèvement rapide des contrats de partage de production.

En outre, le cycle de licence minier, qui avait également suscité l’intérêt de plusieurs investisseurs, a abouti à la signature de protocoles d’accord avec Blue Magnolia, qui s’est vu attribuer sept blocs pour l’exploration du cuivre, éléments de terres rares, PGE, or, plomb, uranium et bauxite, entre autres ; Oro Sac ACorp (M-Partners), qui s’est vu attribuer quatre blocs pour l’exploration d’or, platine, cuivre, zinc, plomb et nickel; Akoga Resources, qui s’est vu attribuer deux blocs pour l’exploration de PGE, nickel, cuivre, cobalt, or et lithium entre autres; et Manhattan Mining Investment Inc, qui s’est vu attribuer un bloc pour l’exploration d’or, et enfin Shefa Minerals, qui a également reçu un bloc d’or.

« Les résultats issus de l’EG Ronda 2019 ont été très encourageants et nous espérons voir une activité d’exploration robuste et soutenue en Guinée équatoriale une fois ces contrats signés », a déclaré H.E. Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures. « En 2020, l’Année de l’investissement verra la signature et l’exécution de plusieurs de ces contrats et projets, non seulement en amont mais aussi en aval. »

L’activité d’exploration se redresse lentement dans le golfe de Guinée. En 2019 par exemple, Noble Energy a annoncé une découverte après avoir foré le puits Aseng 6P à une profondeur de 4000 mètres en Guinée équatoriale, confirmant les attentes que le pays reste une frontière prometteuse pour l’exploration pétrolière et gazière. Les découvertes récentes devraient ajouter 20 000 b/j supplémentaires à la production de pétrole de la Guinée équatoriale cette année.
(Ecofin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus