A la Une Afrique Agriculture Agro-industrie Développement Elevage

Le gouvernement zimbabwéen va mobiliser 3,5 milliards USD pour indemniser les fermiers blancs

Le gouvernement zimbabween a signé un accord de 3,5 milliards de dollars pour indemniser les fermiers blancs expropriés, mettant ainsi fin à un conflit remontant au début des années 2000 et engendré par la réforme foncière de l’ancien président Robert Mugabe.

L’accord a été signé avec le Syndicat des fermiers commerciaux (CFU) pour dédommager les exploitants blancs expropriés par le régime de l’ex-président Robert Mugabe. L’information a été relayée par Bloomberg.

« Cet évènement majeur est historique. Il impose la clôture d’un chapitre et marque un nouveau départ », indique Emmerson Mnangagwa, président zimbabwéen. « Ce jour constitue une étape charnière. En tant que Zimbabwéens, nous avons choisi de résoudre ce problème de longue date », renchérit pour sa part, Andrew Pascoe, président du CFU.

Cette entente qui marque la fin d’un feuilleton entamé au début des années 2000, ne concerne que les actifs se trouvant sur les quelque 4 000 fermes commerciales confisquées et ne dédommage pas pour la propriété foncière en elle-même.

Selon Constantino Chiwenga, vice-président du pays, un comité a été formé par le gouvernement, les donateurs et les exploitants pour lever les fonds nécessaires dans le cadre de la compensation.

Pour rappel, l’annonce d’un accord intervient dans un contexte où le pays traverse une crise économique et peine à s’approvisionner en carburants ainsi qu’en denrées alimentaires de base sur fond de pénurie de devises étrangères.
(Ecofin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus