A la Une Afrique Uemoa & Cedeao

Le Ghana se dit déterminé à rejoindre la zone monétaire «éco»

Par Rfi

Le Ghana a annoncé ce week-end sa détermination à faire son possible pour rejoindre la zone monétaire « éco ». Une monnaie appelée à remplacer dès l’année prochaine le franc CFA, considéré comme l’une des dernières survivances de la « Françafrique ». Entretien.

Bien qu’il possède sa propre monnaie, le Ghana est prêt à renoncer au cedi pour rejoindre aussi vite que possible la zone éco. Accra a rendu publique cette déclaration, 8 jours après l’annonce le 21 décembre à Abidjan de la fin du franc CFA.

Le franc CFA, cette monnaie commune aux 8 pays membres de l’UEMOA, l’Union économique et monétaire ouest-africaine, va donc laisser la place à l’éco, imaginé initialement pour être la monnaie commune aux 15 pays de la Cédéao, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

Le Ghana pourrait donc être le premier pays hors zone CFA à adopter l’éco, ce qui en ferait la première économie de cet espace monétaire devant la Côte d’Ivoire, en attendant que le géant nigérian renonce à sa monnaie, le naira.

Mais Accra a déjà prévenu : rejoindre la zone éco, oui, afin de lever les barrières commerciales et monétaires ; mais pas question de laisser longtemps la nouvelle monnaie garder une parité fixe avec l’euro. Le Ghana d’ailleurs exhorte les autres Etats membres de la Cédéao qui rejoindront la zone à adopter rapidement un régime de taux de change flexible et à installer une Banque centrale fédérale.

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus