A la Une Afrique Energie Energie Industrie

Le français Air Liquide va acquérir Sasol en Afrique du Sud

Le français Air Liquide a conclu un accord avec Sasol pour acquérir la plus grande usine de production d’oxygène qu’elle contrôle à Secunda en Afrique du Sud. L’accord définitif sera négocié dans les prochains mois.

Le producteur français de gaz industriel Air Liquide a annoncé avoir conclu un accord avec le pétrochimiste sud-africain Sasol pour acquérir son usine de production d’oxygène de Secunda. L’usine qui est la plus grande du monde, a une capacité installée de 42 000 tonnes d’oxygène par jour, via 16 unités de séparation des gaz composant l’air.

Les deux parties ont l’intention de négocier l’accord définitif dans les prochains mois. Avant d’être effective, cette cession devra être soumise à l’approbation des autorités compétentes.

Selon les termes de l’accord, Air Liquide investira 440 millions d’euros par an dans le cadre d’un programme pluriannuel visant à optimiser la production, en réduisant les émissions de CO2 provenant de la production d’oxygène, de 30 à 40 %, d’ici 2030.

Il faut rappeler que c’est Air Liquide qui a construit le site en 1979 et qui apporte une assistance technique aux opérations.

« L’acquisition et l’exploitation de toutes les unités de production d’oxygène du site de Sasol Secunda, représentent une étape clé dans la relation à long terme que nous entretenons avec Sasol depuis 40 ans, et nous sommes heureux de pouvoir la renforcer pour les années à venir. Elle permettra à de nouvelles équipes de rejoindre celles du groupe déjà présentes sur le site. En ligne avec notre stratégie et notre savoir-faire, cette opération illustre notre volonté d’agir dès à présent en faveur du climat et des écosystèmes locaux », a déclaré Benoît Potier, PDG d’Air Liquide.
(Ecofin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus