A la Une Afrique Banques Finances

Le FMI décaisse 16 milliards CFA pour le Mali

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé mercredi le décaissement d’une nouvelle enveloppe de 27,67 millions de dollars (environ 16 milliards FCFA) en faveur du Mali.

Le feu vert a été donné à l’issue de la première revue des résultats obtenus par ce pays d’Afrique de l’Ouest dans le cadre de son programme appuyé par un accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC).

Cette enveloppe qui s’ajoute à un premier décaissement immédiatement après l’approbation du programme, fin août 2019, porte le total des payements au titre de l’accord, à environ 55,26 millions de dollars.

L’approbation du conseil d’administration du fonds a été motivée par les « importants progrès » réalisés par Bamako dans la mise en œuvre du programme, malgré de « redoutables problèmes sécuritaires », a fait savoir Tao Zhang, directeur général adjoint et président par intérim du FMI.

Il a indiqué que l’argent servira à soutenir « un engagement continu en faveur de politiques et de réformes saines », avec comme priorité immédiate : la préservation des dépenses sociales et de développement face aux pressions des dépenses sécuritaires de plus en plus croissantes.

Le renforcement de la mobilisation des recettes, de la gestion des finances publiques, de la gouvernance, de la lutte contre la corruption et le redressement financier de la compagnie nationale d’électricité, devraient constituer, selon l’institution de Bretton Woods, les autres principales priorités à court terme de Bamako.

(Avec Ecofin)

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus