A la Une Afrique Innovations Matières Premières Transformation digitale

Le Bitcoin devient monnaie officielle en Centrafrique : Une opportunité aussi pour la Russie

5 jours après l’adoption d’une loi sur les cryptomonnaies, des dirigeants de la République centrafricaine ont annoncé l’adoption du Bitcoin comme monnaie officielle. Une initiative pionnière en Afrique qui ne manquera pas d’attirer l’attention.

La République centrafricaine (RCA) a fait un pas supplémentaire vers l’adoption du Bitcoin comme monnaie officielle. Faustin-Archange Touadera, le chef de l’Etat, s’est dit « satisfait » de la loi votée y relative à l’Assemblée nationale, et s’est engagé à « soutenir tous les efforts visant à mener à bien ce projet », apprend-on d’un communiqué qui porte la signature du ministre d’Etat, directeur du cabinet de la présidence, Obed Namsio.

« Dans une vision progressive tournée vers l’avenir, notre nation doit être en mesure de poursuivre son destin et de rejoindre les rangs de celles qui, non seulement comprennent l’importance de la technologie Blockchain, mais qui s’empressent également de la légiférer », peut-on lire dans le communiqué. Cette information est donnée, alors que le Parlement centrafricain a adopté, il y a 5 jours, le projet de loi légiférant sur les cryptomonnaies.

Le texte contraint les agents économiques d’accepter, s’il leur est proposé, des cryptomonnaies comme moyen de paiement et de règlement de l’impôt. Le document de cinq pages aborde, de manière assez générale, des questions comme la convertibilité ou la sécurité.

Le processus semble ne pas encore être achevé.

La Banque centrale qui couvre la RCA (BEAC) ne s’est pas encore officiellement prononcée sur le sujet. L’annonce a été faite sur la page Facebook de la Présidence de la République (La Renaissance), qui est administré conjointement à partir de Bangui et de la Russie.

Ces deux éléments qui semblent séparés sont pourtant reliés par un contexte. La Russie qui est sous le coup des sanctions internationales, du fait de son invasion de l’Ukraine, recherche toutes les possibilités de contourner le dollar. Les cryptomonnaies, et plus généralement les cryptoactifs, dont la valeur globale a atteint les 2000 milliards $ en 2021, se trouvent être une solide alternative.

(AGENCE ECOFIN)

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus