A la Une Billets Chroniques Médias & Com Opinions

Le Billet de Cécile Sow : Une Saint-Valentin en demi-teinte pour le couple séné-gaulois !

Bien que je refuse de céder aux diktats de la société de consommation, qui veut que la Saint-Valentin soit un événement à ne pas rater, sous peine de s’attirer les foudres de sa douce (ou amère) moitié, je souhaite vous parler de la fête des amoureux. Je parie que beaucoup trépignent d’impatience à l’idée de recevoir un cadeau.

Bricoles pour les petites bourses ou produits de luxe français pour les plus consistantes? C’est connu, plusieurs de nos compatriotes sont de fidèles clients de Cartier, Chanel, Dior, Vuitton, …, dont ils exhibent (fièrement) les coûteuses créations. Et le nec plus ultra: un voyage en amoureux à destination de la Ville Lumière, en classe affaires sur Air France, avec son lot de selfies!

De très nombreux Sénégalais, aiment -citons quelques exemples- aller à Paris et y faire du shopping, lire la presse et les auteurs français, commenter la vie politique et économique française, parfois érigée en modèle. Mais, comme les positions varient, selon les préoccupations ou intérêts du moment, l’Hexagone essuie aussi des critiques. Il y a quelques jours, S.E.M. Philippe Lalliot, ambassadeur de France au Sénégal, a reçu des piques lors d’une émission radiodiffusée. En cause, notamment, la “présence massive d’entreprises françaises très rentables” et les millions de francs CFA encaissés grâce aux milliers de demandes de visa (trop souvent rejetées, dit-on).

Présentée comme une prédatrice, la France, premier investisseur étranger sous nos cieux, compte 250 entreprises employant 30 000 personnes et affichant un chiffre d’affaires annuel de 2 000 milliards de francs CFA. Mais à ce que je sache, ces sociétés n’agissent ni dans la clandestinité ni dans l’illégalité et leurs employés ne travaillent pas gratuitement. Partenaire à la fois aimé et mal-aimé du Sénégal, comme d’autres intervenants étrangers (Maroc, Chine, Turquie, Inde, etc.), ce pays participe au développement, en relation avec les secteurs public et privé nationaux.

Le Sénégal est censé être indépendant depuis 1960, par conséquent, la cause de ses maux est à chercher ailleurs qu’en France…

Heureuse Saint-Valentin au couple séné-gaulois, adepte du “je t’aime moi non plus”.

Dans la même rubrique

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus