A la UneAfriqueAssuranceConcurrenceCoopérationDéveloppementFinancementIntégrationInvestissementsMarchés financiersSecteur privé

L’assureur panafricain ATIDI lance ses activités au Sénégal avec un gros portefeuille

L’Assurance pour le développement du commerce et de l’investissement en Afrique (ATIDI), un assureur multilatéral panafricain, a officiellement lancé ses activités au Sénégal, a constaté l’APS, mardi, à Dakar.

Selon Manuel Moses, son directeur général, ATIDI a un portefeuille de 390 milliards de francs CFA pour ses opérations au Sénégal.

‘’Nous faisons en sorte que les risques soient assurés en faveur des investisseurs, en guise de protection’’, a dit M. Moses lors d’un atelier organisé par l’assureur multilatéral, sur le thème : ‘’Atténuer les risques liés au commerce et aux investissements en Afrique’’.

Vingt et un pays africains sont membres d’ATIDI. Le Sénégal en est devenu le 20e Etat membre en décembre 2021, avec un apport en capital de 15 millions d’euros, soit 9,8 milliards de francs CFA.

L’assureur panafricain intervient dans les secteurs de l’énergie, du gaz, des finances, du commerce et des transports.

Il a été créé il y a vingt-deux ans par des pays d’Afrique de l’Est pour fournir des solutions en termes de sécurité pour les investisseurs privés et étrangers, pour le commerce intra-africain également, selon son directeur général.

Certains investisseurs hésitent à s’installer en Afrique en raison des risques que leur engagement dans le continent pourrait leur coûter, a-t-il signalé, ajoutant que l’assureur s’engage à leur fournir une assurance-crédit et une assurance contre les risques politiques.

‘’ATIDI offre des solutions […] pour atténuer les risques ou perceptions de risques encourus par les investisseurs’’, a insisté son directeur général.

Au Sénégal, elle ‘’encourage le commerce intra-africain, soutient la mise en œuvre du PSE’’, le Plan Sénégal émergent, que déroule l’État sénégalais depuis 2014.

‘’La promesse faite par ATIDI est d’aider à gérer la perception des risques en Afrique’’, a affirmé Manuel Moses.

‘’Cette rencontre est l’occasion pour le secteur privé et les investisseurs de saisir toutes les opportunités qu’offre une institution comme ATIDI’’, a dit Abdoulaye Samb, le secrétaire général du ministère sénégalais des Finances et du Budget.

Le Sénégal, comme d’autres pays africains, est confronté à de ‘’grands défis’’ liés à l’assurance, selon M. Samb.

‘’Ces défis sont liés à l’intégrité physique de nos territoires face au terrorisme et aux groupes extrémistes violents, à la sécurité énergétique, alimentaire, sociale…’’ a expliqué M. Samb.

Selon lui, ATIDI est devenu un acteur incontournable du financement de l’économie en Afrique.

‘’Les institutions panafricaines de financement […] doivent contribuer à la densification de ces investissements en mobilisant les capitaux fiscaux pour créer ces emplois’’, a ajouté le secrétaire général du ministère des Finances et du Budget.

Il affirme que ‘’l’ambition du Sénégal est de faire en sorte qu’ATIDI joue un rôle de catalyseur et de facilitateur dans le financement des projets inscrits dans le PSE’’.

M. Samb encourage le secteur privé sénégalais à se familiariser avec les offres proposées par ATIDI, les banques et les compagnies d’assurances.

L’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique a changé de nom en devenant l’Assurance pour le développement du commerce et de l’investissement en Afrique.

Aps.sn

 

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus