A la Une Finances Populations Sénégal

Lancement Cash Transfert à Kolda : 3 milliards 683 millions à distribuer à plus de 46 000 ménages

Le ministre du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale, Samba Ndiobène Ka, a lancé les opérations de transfert monétaire exceptionnelles pour les bénéficiaires du Registre national unique (RNU). Cette opération est destinée à renforcer la résilience à plus de 46 mille ménages. Les bénéficiaires qui ont pu recevoir l’argent ont affirmé leur satisfaction en remerciant le chef de l’État pour cette aide.

C’est devant un parterre de responsables politiques, d’autorités administratives, de groupements de femmes, entre autres, que le ministre Samba Ndiobène Ka a soutenu que ‘’l’État du Sénégal contribue, avec l’appui de la Banque mondiale, à la résilience socioéconomique des ménages pauvres et à l’amélioration de l’inclusion sociale à Kolda’’. D’après lui, c’est au total 3 milliards 683 millions F CFA qui vont être distribués à plus de 46 000 ménages de la région de Kolda qui sont enrôlés dans le Registre national unique au niveau de la région de Kolda. Le ministre du Développement communautaire a précisé que ‘’cette somme est répartie comme suit : le département de Kolda recevra un milliard 345 millions F CFA, le département de Vélingara aura un milliard 605 millions F CFA, tandis que celui de Médina Yoro Foula va percevoir 729 millions F CFA’’.

En plus du Programme de cash transfert monétaire exceptionnel, le ministre du Développement communautaire a annoncé l’extension d’un autre programme dénommé ‘’Yok Kom-Kom’’ à la région de Kolda. D’après Samba Ndiobène Kâ, ce programme va toucher au minimum 3 600 ménages qui vont bénéficier de 200 000 F chacun. Soit un montant supplémentaire de 726 000 000 F CFA.

Il a aussi rappelé que ‘’ce programme vient accompagner celui des bourses familiales qui profite déjà à 29 760 ménages dans la région de Kolda et qui contribue à rompre la transmission interrelationnelle de la pauvreté et à promouvoir l’autonomisation des bénéficiaires’’. Ces opérations ont pour but de protéger les ménages pauvres depuis le commencement de la pandémie et de la guerre en Ukraine qui ont entraîné de nouvelles crises occasionnant la hausse des prix du carburant et des denrées alimentaires qui pèsent sur les familles pauvres.

Les transferts peuvent se faire de manière électronique et directe. Selon M. Kâ, cette performance est le résultat des investissements soutenus dans les projets et programmes d’équité orientés vers la lutte contre les inégalités sociales, l’accès aux services sociaux de base, particulièrement pour les catégories les plus défavorisées.

Cette politique de protection sociale ne se limite pas seulement à la lutte contre l’extrême pauvreté. Elle intègre aussi l’autonomisation des personnes. Cette autonomisation est très importante, car elle contribue à améliorer les conditions de vie des populations, donc à l’élimination de la pauvreté et de s’émanciper.

Les bénéficiaires témoignent leur reconnaissance

Les bénéficiaires de ce Programme de cash transfert monétaire exceptionnel ont témoigné leur reconnaissance à l’État, car cela va vraiment avoir un impact, surtout en cette période de préparatifs de la fête de Tabaski. ‘’Ce que le président a fait est vraiment formidable. Je suis un des bénéficiaires. J’ai déjà reçu mes 80 mille francs CFA par cash transfert. Cet argent me permettra de subvenir à mes besoins et à ceux de ma famille’’, s’est réjoui Mamadou Baldé, cultivateur de son état.

Saliou Diamanka d’ajouter que cette somme va lui permettre de payer des habits pour ses enfants et de passer une bonne fête.

ENQUETE

Dans la même rubrique

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus